Népomucène LEMERCIER Élu en 1810 au fauteuil 14

N°315
Auteur dramatique
Poète
Népomucène Lemercier

Biographie

Né à Paris, le 20 avril 1771.

Il fut le filleul et le protégé de la princesse de Lamballe. Lauréat de l'Institut sous le Directoire, il a écrit des poèmes et des poésies, seize tragédies et quinze comédies ou drames, dont les plus connus sont Agamemnon et Pinto. Lemercier était un républicain libéral ; il avait été l'ami de Bonaparte général et consul, mais il ne voulut avoir avec l'Empereur que des rapports officiels ; lorsqu'il se présenta à l'Académie, on hésita à le nommer parce que l'on craignait, qu'une fois élu, il ne se refusât à rendre visite à l'Empereur ; il répondit à cette objection qu'il ne ferait « jamais rien de contraire à ce qu'exigeraient l'usage et les convenances. »

Il fut élu le 11 avril 1810 en remplacement de Jacques-André Naigeon et reçu le 5 septembre 1810 par Philippe Merlin de Douai ; en 1827, il soutint la proposition Lacretelle et fut un ennemi irréductible de l'école romantique ; il combattit Victor Hugo qui devait lui succéder. Avant de mourir, il composa lui-même son épitaphe : « Il fut homme de bien et cultiva les lettres. »

Mort le 7 juin 1840, à Paris.

Signature de Népomucène Lemercier

Œuvres

1786 Méléagre

1795 Le Tartufe révolutionnaire. Agamemnon

1796 Le Lévite d’Ephraïm

1798 Ophis

1799 Pinto

1799 Les quatre métamorphoses

1801 Homère et Alexandre. Les trois fanatiques. Un de mes songes

1801 Ismaël au désert

1803 Isule et Orovise

1803 Les âges français

1804 Hérologues ou chants du poète-roi

1807 Épître à Talma

1808 Baudouin. Plaute

1809 Christophe Colomb

1810 Hymne à l’hymen

1812 L’Atlantiade ou la théogonie newtonienne

1813 Le bonheur de la vertu

1814 Épître à Bonaparte

1815 Réflexions d’un Français sur une partie factieuse de l’année française

1816 Le frère et la sœur jumeaux. Charlemagne

1817 Le complot domestique. Le faux bonhomme

1817 Cours de littérature générale professé à l’Athénée de Paris, 4 vol.

1818 Du second Théâtre-Français

1818 La Mérovéïde. Saint Louis

1819 Panhypocrisiade, ou la comédie infernale du XVIe siècle

1820 Clovis. La démence de Charles VI

1821 Frédégonde et Brunehaut. Louis IX en Égypte

1821 Chant pythique sur l’alliance européenne universelle

1822 Le Corrupteur

1823 Moïse

1824 Le chant héroïque des matelots grecs

1824 Richard III

1825 Les martyrs de Souly

1825 Remarques sur les bonnes et mauvaises innovations dramatiques

1826 Camille. Dame censure

1826 Principes et développements sur la nature de la propriété littéraire

1827 Notice sur Talma

1827 Les deux filles spectres

1828 Comédies historiques

1829 Caïn

1830 M. Lemercier à ses concitoyens, sur la grande semaine

1830 Les serfs polonais

1831 Vœu d’un membre du comité polonais