Dire, ne pas dire

Vétilleux, pointilleux

Le 6 septembre 2012

Bonheurs & surprises

Il y a une notion d’excès dans ces deux termes. Est vétilleux ou pointilleux celui qui élève des difficultés sans fondement sur des choses insignifiantes – vétilles, bagatelles ou broutilles, qu’on appelait également, en ancien français, pontilles ou pointilles –, celui qui ergote, ou « pinaille » comme on dit plus familièrement. Malherbe, au xviie siècle, fustige « ces pointilleux si déliés, qui oublient de faire, tant ils sont empêchés à parler ».

Vétilleux, Pointilleux qualifient donc ceux dont on redoute l’autorité tatillonne, à qui l’on attribue de l’acharnement à entrer dans les plus petits détails : censeur, critique, examinateur, baderne sont les noms auxquels ils sont le plus couramment associés.