Dire, ne pas dire

Néologismes & anglicismes

Dry january

Le 3 mars 2022

Néologismes & anglicismes

Depuis quelques années nous sommes invités à ne pas boire d’alcool durant le mois de janvier. Louable initiative, mais est-il vraiment nécessaire d’appeler cette période d’abstinence dry january quand « janvier sans alcool » ou « janvier sobre » pourraient dire la même chose, et ce, d’autant plus que l’on emploie parfois l’anglicisme dry pour qualifier un alcool fort que l’on prend pur, sans l’étendre d’eau ? Ces réflexions valent aussi pour green monday, que l’on emploie pour désigner les lundis où l’on ne mange pas de viande et que l’on pourrait aisément remplacer par « lundi végétarien », « lundi vert » ou « lundi sans viande ».

Personal trainer, personal training

Le 3 mars 2022

Néologismes & anglicismes

Le monde du sport aime les anglicismes. L’histoire peut expliquer cet engouement puisque nombre de disciplines furent créées ou codifiées outre-Manche ou outre-Atlantique ; l’usage a conservé les noms qui furent donnés à plusieurs d’entre elles, comme football, volley-ball, rugby.

Mais il en est d’autres qui, parce qu’elles étaient plus anciennes, ont chez nous des noms français ; celles qui appartiennent à l’athlétisme et à l’escrime en sont de bons exemples. Il en va de même pour des mots liés, eux aussi, au sport comme entraînement ou entraîneur, attestés et ancrés depuis longtemps dans notre langue et qu’il n’est sans doute pas nécessaire de remplacer par training ou trainer, d’abord apparus dans le monde des affaires, quand bien même on ajouterait à ces noms l’adjectif personal auquel on préfèrera « personnalisé » dans le premier cas et « personnel » dans le second.

on dit

on ne dit pas

Un plan d’entraînement personnalisé

Un entraîneur personnel

Un plan de personal training

Un personal trainer

Smart lighting, smart light

Le 3 février 2022

Néologismes & anglicismes

Il existe aujourd’hui des systèmes d’éclairage public dont l’intensité varie en fonction de l’heure et du nombre de personnes se trouvant dans le lieu qui en bénéficie. Quand ces systèmes sont installés en France, il serait préférable de leur donner le nom, bien plus compréhensible, d’« éclairage intelligent » ou « éclairage réactif », plutôt que celui de smart light ou smart lighting, comme cela se fait, hélas, dans certaines rues dotées de cet équipement.

Welcome pack

Le 3 février 2022

Néologismes & anglicismes

Il est d’usage dans certains congrès, dans certaines réunions internationales, d’offrir des cadeaux aux participants. Le plus souvent, ces cadeaux ne sont pas personnalisés et chacun reçoit les mêmes présents. Nos amis anglais les appellent des welcome packs. Fort bien, mais il est regrettable que nombre d’institutions françaises emploient aussi cette expression en lieu et place de cadeau de bienvenue, qui dirait la même chose.

« Anxieux de » au lieu de « Désireux de »

Le 6 janvier 2022

Néologismes & anglicismes

L’adjectif anglais anxious peut signifier, comme le français anxieux, « inquiet, soucieux, angoissé », mais il peut aussi désigner « désireux, impatient », voire « avide (de) », tous sens que n’a pas anxieux et que l’on se gardera bien de lui donner. On dira donc Il est anxieux de partir pour Rome si ce voyage l’inquiète, on ne le dira pas s’il l’attend avec impatience.

on dit

on ne dit pas

Les enfants avaient hâte de revoir leurs parents

Il était très désireux de voir son projet se réaliser

Les enfants étaient anxieux de revoir leurs parents

Il était très anxieux de voir son projet se réaliser

«Native» pour «Autochtone», «aborigène», «indigène»

Le 6 janvier 2022

Néologismes & anglicismes

Pour désigner une personne originaire du pays où elle vit, et où ses ascendants ont vécu depuis des temps immémoriaux, le français peut employer, en fonction du contexte, des noms (qui peuvent aussi être adjectifs) comme autochtone, aborigène ou indigène. Ceux-ci sont assez nombreux pour qu’il ne soit pas nécessaire d’ajouter l’anglais native, que l’on commence pourtant à lire dans des textes d’anthropologues ou dans des articles de journaux qui en rendent compte. (Signalons que le français dispose de l’adjectif natif, que l’on emploie avec la préposition de et un complément de lieu pour indiquer qu’une personne est originaire de tel ou tel endroit.)

Cosy

Le 2 décembre 2021

Néologismes & anglicismes

Qui sait si le confort des habitations n’est pas lié aux rigueurs du climat ? Il y a quelques décennies, un auteur anglais disait, au sujet des quarante jours de pluie du Déluge, que c’était l’équivalent d’un été normal en Angleterre. Cela explique peut-être le soin que nombre de nos amis d’outre-Manche apportent au confort de leur demeure. Ils utilisent alors, pour la qualifier, l’adjectif cosy. De tels intérieurs, chaleureux, douillets, confortables, existent également en France et on peut, pour éviter cet anglicisme, employer ces adjectifs.

Staff

Le 2 décembre 2021

Néologismes & anglicismes

Le nom anglais staff s’est d’abord rencontré en français avec le sens d’« état-major ». Il a ensuite désigné une équipe de dirigeants, les plus proches collaborateurs d’un chef d’entreprise, l’encadrement d’une équipe sportive ou encore, plus largement, un groupe de personnes travaillant de concert. Il est issu, par métonymie, de l’ancien anglais stoef, désignant un bâton, et plus particulièrement celui qui est la marque d’une position d’autorité. Cet usage symbolique du bâton est très ancien et se rencontrait déjà chez les Grecs, où les juges portaient un baktêria, emblème de leur fonction, et chez les Latins, où le bacillum signalait les licteurs. On a encore des traces de cet usage avec la crosse épiscopale ou le bâton de maréchal. Mais ce que désigne aujourd’hui l’anglicisme staff a des équivalents français qu’il serait dommage de négliger.

on dit

on ne dit pas

Le directeur a réuni son équipe

Réservé au personnel

Le directeur a réuni son staff

Staff only

Cool & low noise asphalt

Le 4 novembre 2021

Néologismes & anglicismes

Lors de la séance du 12 mai 1992, l’Assemblée nationale a introduit dans la Constitution à l’article 2 un alinéa désormais fameux : « La langue de la République est le français. » Encore un effort et elle deviendra peut-être celle de la capitale, dans laquelle on trouve de grands panneaux nous signalant un projet de Cool & low noise asphalt. Le projet est certes vertueux, mais n’aurait-il pas été possible de trouver à peu de frais quelque traducteur pour nous signaler que certaines rues seraient pourvues d’un revêtement moins bruyant et dégageant moins de chaleur ?

« Être confronté » au sens d’« Être aux prises » ou de « Devoir faire face »

Le 4 novembre 2021

Néologismes & anglicismes

Dans la langue du droit, le verbe confronter signifie « mettre des personnes en présence l’une de l’autre pour opposer et vérifier leurs déclarations » (confronter des témoins à l’accusé, avec l’accusé). Dans la langue courante, il signifie « rapprocher deux choses pour les comparer » (nous avons confronté nos points de vue ; confronter deux écritures, des programmes politiques). Mais on ne doit pas employer ce verbe au passif avec le sens d’« être aux prises », de « devoir faire face », calque de l’anglais to be confronted with, « être placé devant (une difficulté, un obstacle) ».

on dit

on ne dit pas

Il a été en butte à l’hostilité de son entourage

Une entreprise aux prises avec de gros soucis de trésorerie

Il a été confronté à l’hostilité de son entourage

Une entreprise confrontée à de gros soucis de trésorerie

Pages