Dire, ne pas dire

«Il »ou «elle» employé à la place de «Vous»

Le 2 septembre 2021

Emplois fautifs

Le choix des pronoms marque le degré de familiarité ou de respect que l’on a envers la personne à qui l’on s’adresse ; le tutoiement marque une grande proximité ; le vouvoiement signale que l’on s’adresse à une personne dont on n’est pas le familier ou que l’on considère comme notre supérieur. Mais, dans certaines langues, cette distance se marque par l’emploi de la troisième personne, qui est un moyen de placer l’interlocuteur dans une autre sphère. C’est en particulier ce que font l’espagnol, avec les formes usted et ustedes, contraction de vuestra merced et vuestras mercedes, « votre grâce » et « vos grâces », et l’italien, avec la forme lei. Il convient cependant de ne pas dévoyer, en français, ces emplois de la troisième personne en confondant respect et condescendance méprisante comme cela se fait parfois, en particulier quand il s’agit de s’adresser à des personnes âgées. Faut-il rappeler que des tours comme « Alors, elle a bien mangé aujourd’hui ? » doivent être bannis et remplacés par d’autres, plus simples et plus respectueux, comme « Avez-vous bien mangé aujourd’hui ? »