Dire, ne pas dire

Trojan horse

Le 1 décembre 2022

Néologismes & anglicismes

L’expression cheval de Troie désigne, par allusion au cheval de bois dans lequel les guerriers grecs se cachèrent pour pénétrer dans Troie, une ruse de guerre permettant de s’introduire par surprise dans une place. Nos amis anglais disent Trojan horse. Le développement de l’informatique a fait que l’on nomme aussi de cette manière un logiciel, apparemment inoffensif, installé ou téléchargé et au sein duquel est dissimilé un programme malveillant permettant la collecte frauduleuse, la falsification ou la destruction de données. Le français dispose, comme on le voit, des locutions cheval de Troie et logiciel malveillant, que l’on préfèrera à l’anglais Trojan horse (que l’on rencontre aussi maintenant, dans des textes français, sous la forme abrégée Trojan).