Pascal ORY Élu en 2021 au fauteuil 32

N°737
Chevalier de la Légion d'honneur
Chevalier de l'ordre national du Mérite
Commandeur des Arts et des Lettres
Écrivain
Historien

Biographie

Pascal Ory est né le 31 juillet 1948 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Son père, après avoir été officier de liaison dans l’armée américaine du général Patton, devint le premier « grand reporter » du quotidien régional Ouest-France ; il aimait emmener son fils dans ses reportages, sans préjugé culturel, passant aisément du « savant » au « populaire ».

Précocement passionné par l’histoire, le jeune homme refusa, au scandale de ses professeurs, les classes préparatoires pour satisfaire sans plus tarder son goût pour l’érudition. À l’université la chance lui sourit en lui permettant de rencontrer successivement deux maîtres : Jean Delumeau puis René Rémond.

Agrégé d’histoire, docteur d’État, il fut pensionnaire de la Fondation Thiers, où il eut pour camarades, entre autres, Antoine Compagnon et François Hartog.

Assistant d’histoire à l’École supérieure de guerre puis à l’université de Nanterre, il a créé le département d’histoire de la nouvelle université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (aujourd’hui associée à Paris-Saclay) avant d’intégrer la Sorbonne (Paris 1), dont il est aujourd’hui professeur émérite. Parallèlement, il a aussi enseigné à l’École des hautes études en sciences sociales (E.H.E.S.S.), à l’INA, à l’INALCO (Langues O), à New York University (NYU), à l’université Paris-Dauphine et, pendant quarante ans, à Sciences Po Paris.

Il est membre du Comité d’histoire du ministère de la Culture et du conseil scientifique de l’École nationale des chartes. Il préside le conseil scientifique de la Fondation des Treilles.

Collaborateur régulier de la presse écrite et radiophonique, il est membre du conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire de Blois.

Pascal Ory est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, qu’il classe en trois catégories : « histoires », « fables » et « contes ». Les premiers se répartissent entre histoire culturelle et histoire politique ou se situent au croisement des deux. On citera un traité, L’Histoire culturelle (PUF), un « essai d’histoire culturelle » du contemporain, L’Entre-deux-Mai (réédition Éditions Alma), et une thèse pionnière dans le domaine de l’histoire des politiques culturelles, La Belle Illusion. Culture et politique sous le signe du Front populaire (réédition C.N.R.S. Éditions). Il a fondé et préside l’Association pour le développement de l’histoire culturelle (A.D.H.C.).

Directeur d’une Nouvelle Histoire des idées politiques (Hachette), biographe de Paul Nizan (réédition Complexe), il a publié deux études historiques, respectivement sur le fascisme (Du fascisme, Perrin) et sur le populisme (Peuple souverain, Gallimard).

La question nationale structure une grande partie de son œuvre, depuis Les Collaborateurs (Le Seuil) et La France allemande (Gallimard) jusqu’à Une nation pour mémoire (Presses de la Fondation nationale des sciences politiques) et, récemment, Qu’est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale (Gallimard). Il a dirigé un Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France (Robert Laffont, collection « Bouquins »).

Adhérent de la Scam (Société civile des auteurs multimédias), il en a été administrateur et président de la Commission de l’écrit. Il a présidé le Conseil permanent des écrivains (C.P.E.), confédération des sociétés d’auteurs de l’écrit.

Proche de François Mitterrand, il a dans les années 1970 œuvré au sein du Secrétariat national à l’action culturelle du nouveau Parti socialiste mais a refusé en 1981 d’abandonner l’université pour l’administration culturelle.

Tout en poursuivant à temps complet son travail d’enseignant-chercheur, il a été pendant trois ans membre du cabinet d’Émile Biasini, secrétaire d’État aux Grands Travaux, et pendant six ans maire-adjoint de Chartres – où il réside –, chargé de la « Vie culturelle » (terminologie en hommage au ministre Jean Zay, dont il préside la Société des amis).

Critique de bandes dessinées depuis 1997, auteur d’une biographie de René Goscinny (Perrin), il a dirigé L’Art de la bande dessinée (Mazenod) et préside le jury du Prix de la bande dessinée historique des Rendez-vous de l’histoire.

Historien du Discours gastronomique français, des origines à nos jours (Gallimard), il a été critique gastronomique à France Musique.

Membre du Collège de pataphysique (comme le furent avant lui deux membres de l’Académie française, René Clair et Eugène Ionesco), il est l’auteur de trois objets littéraires non-identifiés : Grande Encyclopédie du presque rien, Vie de Damoclès, fragments (Éditions des Busclats) et Jouir comme une sainte, et autres voluptés (Mercure de France).

L’Académie française lui a décerné en 2018 le Grand Prix Gobert d’Histoire pour Peuple souverain et l’ensemble de son œuvre.

Il a composé trois « livres de gratitude », consacrés à Alain Corbin, Jean Delumeau et Edgar Morin (Robert Laffont, collection « Bouquins »).

Un livre d’hommage a été publié en 2017 par plusieurs de ses anciens élèves : Histoires d’O. Mélanges d’histoire culturelle offerts à Pascal Ory (Publications de la Sorbonne).

Élu à l’Académie française, le 4 mars 2021, au fauteuil de François Weyergans (32e fauteuil).

Œuvres

1977 La France allemande (Gallimard)

1977 Les Collaborateurs (Seuil)

1979 De Gaulle ou l'Ordre du discours (Masson)

1980 Nizan. Destin d'un révolté (Ramsay)

1982 Les Expositions universelles de Paris (Ramsay)

1983 L’Entre-deux-Mai. Histoire culturelle de la France, mai 1968-mai 1981 (Le Seuil)

1985 Mots de passe, 1945-1985. Petit abécédaire des genres de vie, dir. (Autrement)

1985 L’Anarchisme de droite (Grasset)

1986 Les Intellectuels en France de l'affaire Dreyfus à nos jours - avec Jean-François Sirinelli (Armand Colin)

1987 Nouvelle Histoire des idées politiques, dir. (Hachette)

1987 Mélancolies du 29 mai - pièce de théâtre (France Culture)

1989 L'Aventure culturelle française, 1945-1989 (Flammarion)

1989 1889 : l'Expo (Complexe)

1990 Entre deux guerres, dir. - Avec Olivier Barrot (François Bourin)

1990 Dernières Questions aux intellectuels, dir. (Olivier Orban)

1991 La Légende des airs. Images et objets de l'aviation (Hoëbeke)

1992 Rennes, intelligence d'une ville (Ouest-France)

1992 Une nation pour mémoire. Trois jubilés révolutionnaires, 1889,1939,1989 (Presse de la F.N.S.P.)

1994 La « Revue blanche ». Histoire, anthologie, portraits, - avec Olivier Barrot (10/18)

1994 La Belle Illusion. Culture et politique sous le signe du Front populaire, 1935-1938 (Plon)

1994 Doisneau 40-44 (Hoëbeke)

1995 Pierre Larousse et son temps, co-direction - avec Jean-Yves Mollier (Larousse)

1995 Chartres (Ouest-France)

1995 Théâtre citoyen. Du théâtre du peuple au théâtre du Soleil (Maison Jean Vilar)

1997 La Censure en France à l'ère démocratique, 1848-..., dir. (Complexe)

1998 L'Europe ? L'Europe, dir. (Omnibus)

1998 Le Discours gastronomique français, des origines à nos jours (Gallimard)

2002 Le Petit Nazi illustré. Vie et survie du « Téméraire » (Nautilus)

2003 Du fascisme (Perrin)

2004 L'Histoire culturelle (PUF)

2006 Le Palais de Chaillot (ctes sud/Cité de l’Architecture et du Patrimoine)

2007 Goscinny. La liberté d’en rire (Perrin)

2008 L’Invention du bronzage. Essai d’une histoire culturelle (Complexe)

2008 La Culture comme aventure. Treize exercices d’histoire culturelle (Complexe)

2010 Les Cent Lieux de mémoire de la Bretagne et des Bretons (Ouest-France)

2010 Grande Encyclopédie du presque rien (Éditions des Busclats)

2012 Vie de Damoclès, fragments (Éditions des Busclats)

2012 L’Art de la bande dessinée, co-direction (Citadelles/Mazenod)

2013 Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, dir. (Robert Laffont)

2013 L’Identité passe à table (PUF)

2013 Jean Delumeau. De la peur à l’espérance (Robert Laffont)

2015 Jean Zay, le ministre assassiné. 1904-1944 - avec Antoine Prost (Tallandier)

2016 Ce que dit Charlie. Treize leçons d’histoire (Gallimard)

2016 Alain Corbin. Une histoire des sens (Robert Laffont)

2016 Les Couleurs de la France - avec Michel Pastoureau et Jérôme Serri (Hoëbeke)

2017 Peuple souverain (Gallimard)

2017 Jouir comme une sainte, et autres voluptés (Mercure de France)

2018 Edgar Morin. L’unité d’un homme (Robert Laffont)

2020 Qu’est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale (Gallimard)

2021 Du mariage - édition critique de l'ouvrage de Léon Blum (1907) (Bouquins)