Eugène BRIEUX Élu en 1909 au fauteuil 22

N°511
Grand officier de la Légion d’honneur
Auteur dramatique
Eugènes Brieux

Biographie

Né à Paris, le 19 janvier 1858.

Fils d’un artisan ébéniste, Eugène Brieux passa son enfance dans le quartier parisien du Faubourg du Temple. Employé de commerce pour gagner sa vie, il se passionna très vite pour les lettres et le théâtre, et entama une carrière de journaliste, d’abord dans la presse régionale normande, puis à La Patrie, au Gaulois et au Figaro.

Après une première pièce, Ménage d’artistes (1890), passée relativement inaperçue, il connut le succès avec Blanchette (1892). Ayant reçu le soutien d’Antoine, il put voir plusieurs de ses pièces interprétées par la troupe de ce dernier. Dans son répertoire voué essentiellement à la comédie, on peut citer notamment : L’Engrenage (1894), L'Évasion (1896), Les Trois filles de M. Dupont (1897), La Robe rouge (1900), Les Avariés (1901), La Femme seule (1912).

Issu d’un milieu modeste, et arrivé au théâtre sans avoir suivi la filière classique des humanités, Eugène Brieux s’est imposé comme un dramaturge sans grande originalité mais dont la sincérité, servie par un véritable savoir-faire, a su toucher un large public populaire. Son œuvre témoigne de ses idées sociales et de son souci généreux de défendre et de donner voix aux faibles et aux opprimés.

Eugène Brieux fut élu à l’Académie française le 18 mars 1909, au fauteuil de Ludovic Halévy. Son élection qui l’opposait à d’autres hommes de théâtre, Georges de Porto-Riche et Alfred Capus, fut difficile mais il finit par l’emporter avec 18 voix. C’est le marquis de Ségur qui le reçut le 12 mai 1910.

Mort le 6 décembre 1932.

Signature d'Eugène Brieux

Œuvres

1879 Bernard Palissy

1881 Le bureau des divorces

1890 Corneille à Petit-Couronne

1890 Ménages d’artistes

1892 Blanchette

1892 Monsieur de Réboval

1894 Chacun chez soi

1894 Chez la mère Octave

1894 Fifine

1894 L’Engrenage

1895 La rose bleue

1895 Le soldat Graindor

1896 Les Bienfaiteurs

1896 L’Évasion

1897 L’Évasion (Théâtre-Français, 1896)

1898 Le Berceau

1898 Résultat des courses

1899 Les trois filles de M. Dupont

1900 La robe rouge

1901 Les Remplaçantes

1901 Les Avariés

1902 La petite amie

1903 Maternité

1904 La Couvée

1904 La Déserteuse (en collaboration avec Sigaux)

1905 L’Armature

1906 Les Hannetons

1907 La Française

1908 Simone

1909 Suzette

1910 Voyage aux Indes et en Indochine

1910 Tunisie

1912 Algérie

1912 La femme seule

1912 La Foi

1914 Le bourgeois aux champs

1914 Au Japon

1920 Les Américains chez nous

1922 L’Avocat

1923 L’Enfant

1926 La famille Lavolette

Discours et travaux académiques