Dire, ne pas dire

Holder

Le 1 septembre 2022

Néologismes & anglicismes

Le développement et la crise des monnaies virtuelles ont amené la prolifération de l’anglicisme holder. On ne peut que déplorer l’emploi de ce nom, parfaitement inutile, puisque des équivalents français désignent la même réalité depuis plusieurs siècles : l’usage met à notre disposition des noms comme « propriétaire », « détenteur », « possesseur » ou des périphrases construites avec une base verbale de même sens comme « ceux qui ont, possèdent, détiennent ».