Dire, ne pas dire

«Filtre» pour «Philtre»

Le 2 septembre 2021

Extensions de sens abusives

Les noms filtre et philtre sont homonymes mais ils ne sont pas homographes et diffèrent largement par le sens et l’étymologie, même si le premier pourrait peut-être servir à fabriquer le second. Filtre est issu, par l’intermédiaire du latin des alchimistes filtrum, du francique filtir, qui désignait une étoffe obtenue à partir de poils ou de laine, et qui est un parent du nom feutre ; filtre désigne aujourd’hui un appareil servant à retenir certaines matières ou bien, en l’y faisant passer, à épurer, à purifier un fluide. Philtre est, lui, emprunté, par l’intermédiaire du latin philtrum, du grec philtron, dérivé de phileîn, « aimer », et désigne un breuvage auquel on attribue des vertus magiques, en particulier celle d’inspirer une violente passion amoureuse. On se gardera donc bien de confondre les graphies respectives de ces deux mots.

on écrit

on n’écrit pas

La mandragore entrait jadis dans la composition des philtres d’amour

Le garagiste a changé le filtre à air

La mandragore entrait jadis dans la composition des filtres d’amour

Le garagiste a changé le philtre à air