Julien GREEN Élu en 1971 au fauteuil 22

N°641
Commandeur de la Légion d’honneur
Auteur dramatique
Romancier
Julien Green

Biographie

Né à Paris, le 6 septembre 1900.

Parents américains établis en France depuis 1893. Fait ses études au lycée Janson de Sailly.

En 1917 s’engage dans le Service des ambulances américaines, puis en 1918 est détaché dans l’artillerie française. Démobilisé en mars 1919. Se rend pour la première fois en Amérique en septembre 1919 et achève ses études universitaires à l’Université de Virginie, où il écrit son premier livre en anglais.

De retour à Paris en 1922, commence à écrire en français et publie son premier ouvrage en 1924 (Pamphlet contre les catholiques de France) sous le pseudonyme Théophile Delaporte. A Baltimore et à New York en 1940. Mobilisé en 1942, est à l’OWI la Voix de l’Amérique. Obtient le Prix Harper pour Memories of happy days en 1942. Revient à Paris en 1945. En 1950, élu à l’Académie de Bavière, puis à celles de Mayence, de Mannheim et à l’Académie royale de Belgique. En 1951, obtient le prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l’ensemble de son œuvre. En 1966, grand prix national des Lettres. En 1970, grand prix de Littérature de l’Académie française. Élu à l’Académie des États-Unis en 1972. Prix des universités alémaniques, 1973. Grand prix de littérature de Pologne, 1988. Prix Cavour, grand prix de littérature, 1991 (Italie). Prix du théâtre, Universités de Bologne et de Forli.

Élu à l’Académie française, le 3 juin 1971, au fauteuil de François Mauriac et fut reçu le 16 novembre 1972 par Pierre Gaxotte. Il se déclare démissionnaire en 1996, mais son fauteuil ne sera remplacé qu’après son décès.

Mort le 13 août 1998.

Signature de Julien Green

Œuvres

1922 The Apprentice psychiatrist, traduction Éric Jourdan, 1976.

1924 Pamphlet contre les catholiques de France

1926 Mont-Cinère

1927 Adrienne Mesurat

1927 Le Voyageur sur la terre

1927 Suite anglaise

1928 Un Puritain homme de lettres, Nathaniel Hawthorne

1929 Léviathan

1931 L’autre sommeil

1932 Épaves

1934 Le Visionnaire

1936 Minuit

1938 Journal, t.I : Les Années faciles

1939 Journal, t.II : Derniers beaux jours.

1940 Varouna

1942 Memories of happy days

1942 Quand nous habitions tous ensemble (Les œuvres nouvelles)

1942 The Mystery of the Charity of Joan of Arc (Kurt Wolff Pantheon books)

1942 Basic Verities, Men and Saints. God Speaks, traductions de Péguy

1946 Journal, t.III : Devant la porte sombre.

1947 Si j’étais vous...

1949 Journal, t.IV: L’œil de l’ouragan

1950 Moïra

1951 Journal, t.V: Le Revenant.

1953 Sud, pièce en trois actes

1954 Je est un autre, pièce radiophonique (Bibliothèque de la Pléiade)

1954 L’Ennemi, pièce en trois actes

1955 Journal, t.VI: Le Miroir intérieur.

1956 Le Malfaiteur

1956 L’Ombre, pièce en trois actes

1958 Journal, t.VII: Le Bel Aujourd’hui.

1960 Chaque homme dans sa nuit

1962 Partir avant le jour

1964 Mille chemins ouverts

1965 La Dame de pique (en collaboration avec Éric Jourdan) (Bibliothèque de la Pléiade)

1966 Terre lointaine

1967 Journal, t.VII : Vers l’invisible.

1967 La folie de Dieu, préface à la correspondance du Père J.-J. Surin

1971 L’Autre

1972 Qui sommes-nous ? (discours de réception et réponse de M. Pierre Gaxotte, 16 novembre 1972) (Bibliothèque de la Pléiade)

1972 Œuvres complètes (Gallimard)

1972 Journal, t.IX : Ce qui reste de jour.

1973 Œuvres complètes (Gallimard)

1974 Œuvres complètes (Gallimard)

1974 Jeunesse

1974 Liberté chérie

1975 Œuvres complètes (Gallimard)

1976 Journal, t.X : La bouteille à la mer.

1976 La nuit des fantômes

1976 Œuvres complètes (Gallimard)

1977 Le mauvais lieu

1978 Ce qu’il faut d’amour à l’homme

1979 Dans la gueule du temps (Journal illustré, 1926-1976)

1979 Demain n’existe pas, pièce en trois actes.

1979 Une grande amitié, correspondance avec Jacques Maritain

1980 L’Automate, pièce en 4 actes

1982 Journal, t.XI : La terre est si belle...

1983 Frère François (Vie de François d’Assise)

1983 Journal, t.XII : La lumière du monde.

1983 Paris (biographie d’une ville)

1984 Histoire de vertige

1985 Jeunes années, t.I et II, autobiographie en 4 volumes complétée.

1985 Le langage et son double

1985 Villes (journal de voyage illustré 1920-1984)

1987 Les pays lointains (Seuil)

1987 Les Pays lointains (Dixie I)

1988 Journal, t.XIII : L’Arc-en-ciel.

1989 Les Étoiles du Sud (Dixie II)

1990 Journal du voyageur, avec 100 photos prises par l’auteur

1990 Journal, t.XIV : L’Expatrié.

1990 Julien Green photographe (Musée d’Aix-en-Provence)

1990 Œuvres complètes (Gallimard)

1991 Frère François, illustré.

1991 Les statues parlent, texte et 45 photographies de Julien Green. (Exposition à la Glyptothèque de Munich)

1991 L’homme et son ombre

1991 Merveilles et démons (Contes fantastiques et de science-fiction), de lord Dunsany

1991 Ralph et la quatrième dimension

1992 La fin du monde (Juin 40)

Discours et travaux académiques

Mot attribué lors de l’installation

Décliner :

v. intr. et tr. XIe siècle, au sens de « tomber » (en parlant du soir). Emprunté du latin declinare, « (se) détourner, (s')écarter, dévier, parer », d'où « changer les mots au moyen des flexions » et « pencher vers son déclin (pour un astre) ».


★I. V. intr.
☆1. Pencher vers sa fin, s'affaiblir. Le soleil, le jour commence à décliner. Ses forces déclinent. Sa vue a beaucoup décliné. Le malade décline de jour en jour. Fig. Son crédit a beaucoup décliné.
☆2. S'écarter d'une direction. astron. S'écarter du plan de l'équateur. En été, le Soleil décline vers le nord. - géophysique. S'écarter du nord géographique. L'aiguille aimantée décline de quatre degrés. - phil. En parlant des atomes, dans la philosophie d'Épicure, s'écarter de la verticale.


★II. V. tr.
☆1. droit. Écarter comme inacceptable. Décliner la juridiction, la compétence d'un juge, d'un tribunal. Par anal. Je décline toute responsabilité dans cette décision. Par affaibl. Décliner une invitation, une distinction, la refuser courtoisement. Décliner tous les honneurs.
☆2. gramm. Présenter un nom, un pronom, un article, un adjectif avec toutes ses flexions. Décliner un nom en latin. Pron. Ce mot se décline.
☆3. Spécialt. Énumérer. Décliner ses nom, prénoms, titres et qualités, pour se présenter, pour se faire connaître.