Dire, ne pas dire

Extensions de sens abusives

Indiquer au sens de Déclarer

Le 04 mai 2016

Extensions de sens abusives

Indiquer et index sont des mots de la même famille. L’index est le doigt qui sert à montrer, et indiquer c’est également montrer, que ce soit d’un geste ou avec des explications. Ainsi ce verbe peut avoir comme synonymes aussi bien « désigner » que « révéler » ou « apprendre », mais on se gardera bien d’affaiblir son sens, en le transformant en équivalent un peu pompeux de « dire » ou « déclarer ». On pourra ainsi dire L’agent m’a indiqué la direction de la gare, mais non L’agent m’a indiqué que j’aurai une contravention parce que mon véhicule était mal garé.

 

on dit

on ne dit pas

Le maire a déclaré que le problème était résolu

Il m’a dit qu’il s’ennuyait

Le maire a indiqué que le problème était résolu

Il m’a indiqué qu’il s’ennuyait

 

 

Prévenir de ce qui s’est passé

Le 04 mai 2016

Extensions de sens abusives

Le préfixe pré- de prévenir indique nettement que ce verbe sert à informer d’un fait à venir et non d’un fait passé. On veillera donc bien à ne pas employer ce verbe pour annoncer ce qui est déjà advenu. On pourra donc dire Il m’a prévenu qu’il arriverait demain, mais non Il m’a prévenu qu’il était déjà allé en Angleterre.

 

on dit

on ne dit pas

Il m’a informé de la naissance de sa fille

Il m’a annoncé que notre équipe avait gagné

Il m’a prévenu de la naissance de sa fille

Il m’a prévenu que notre équipe avait gagné

 

 

Le prix sur le lait

Le 07 avril 2016

Extensions de sens abusives

En octobre 2011 paraissait pour la première fois Dire, ne pas dire, et l’un des articles traitait de l’emploi abusif de sur, utilisé quand d’autres prépositions introduisant un complément de lieu comme à ou vers auraient mieux convenu. Le rappel qui avait été fait alors n’a pas été inutile, mais il faut maintenant reprendre l’ouvrage puisque sur est aujourd’hui employé aussi en lieu et place de pour ou de de. On pouvait en effet lire il y a peu dans un grand quotidien du soir le prix sur le lait quand on aurait aimé lire le prix du lait

Notoire pour Notable

Le 07 avril 2016

Extensions de sens abusives

Pendant très longtemps, l’adjectif notoire ne s’est appliqué qu’aux choses, mais, par métonymie, on peut aussi maintenant l’appliquer aux personnes, ainsi celui dont les mensonges sont notoires deviendra un menteur notoire. Cet adjectif insiste sur le fait que des actes, puis ceux qui les commettent, sont connus et, dans l’immense majorité des cas, défavorablement. Notable, qui s’est toujours appliqué à des personnes ou à des choses qui se distinguent par leur valeur, insiste sur le fait que cette valeur mérite d’être signalée.

on dit

on ne dit pas

Cet élève a fait des progrès notables

Un crime notoire, un criminel notoire

Cet élève a fait des progrès notoires

Un crime notable, un criminel notable

 

Avatar au sens d’Aventure

Le 03 mars 2016

Extensions de sens abusives

Le nom avatar est emprunté du sanscrit et désigne, au sens propre, chacune des incarnations successives du dieu Vichnou. Par extension, il désigne chacune des formes que peut prendre un être ou une chose : on pourra ainsi dire que telle institution, déjà plusieurs fois réformée, va connaître un nouvel avatar, ou qu’il y a eu de nombreux avatars dans la vie de cet homme politique. Mais on évitera de donner à ce nom le sens de péripétie, d’incident ou d’aventure, quand bien même il y aurait un fort effet d’allitération qui rapprocherait ce dernier nom d’avatar.

 

on dit

on ne dit pas

Malgré ces péripéties ils arrivèrent à bon port

Cette scandaleuse affaire connaît de nouveaux rebondissements, de nouveaux développements

Malgré ces avatars ils arrivèrent à bon port

Cette scandaleuse affaire connaît de nouveaux avatars

 

Habitat au sens de Logement

Le 03 mars 2016

Extensions de sens abusives

Le nom habitat peut désigner le territoire où vit telle ou telle espèce végétale ou animale : la montagne est l’habitat naturel du chamois et de l’edelweiss. Il désigne aussi un mode d’occupation de l’espace par des groupes humains (un habitat rural, urbain ; un habitat groupé, dispersé) et, enfin, l’ensemble des conditions d’habitation d’une population (une aide gouvernementale pour l’amélioration de l’habitat). Mais on ne doit en aucun cas lui donner un sens concret et en faire un synonyme de logement, d’habitation, de maison, etc.

on dit

on ne dit pas

Un appartement, un logement somptueux, délabré

Un habitat somptueux, délabré

Vivre dans une pauvre demeure

Vivre dans un pauvre habitat

 

Commémorer un anniversaire

Le 05 février 2016

Extensions de sens abusives

Le verbe commémorer ne peut avoir comme complément d’objet le nom anniversaire. Il signifie en effet « rappeler le souvenir (d’une personne ou d’un évènement) ». Et l’on commémore un évènement en en célébrant ou en en fêtant l’anniversaire. N’oublions pas que l’on ne célèbre ou ne fête que les évènements joyeux. On célèbre ainsi une naissance, mais on commémore la Saint-Barthélemy.

 

on dit

on ne dit pas

Commémorer la prise de la Bastille

Commémorer l’anniversaire de la prise de la Bastille

 

Olympiade

Le 05 février 2016

Extensions de sens abusives

Le nom olympiade désigne la durée de quatre ans qui, en Grèce antique, séparait la tenue des Jeux olympiques ; la liste des olympiades servait d’ailleurs de référence dans le système de datation des Grecs, qui prenaient comme point de départ la première olympiade, qui commença en 776 avant Jésus-Christ. On ne doit pas confondre ce terme avec les Jeux olympiques comme cela se fait trop souvent depuis la renaissance de ces derniers, en1896.

 

on dit

on ne dit pas

Les jeux olympiques de Paris

Il a participé deux fois aux Jeux olympiques ou à deux Jeux olympiques

L’olympiade de Paris

Il a participé à deux olympiades

 

Agoniser d’injures

Le 07 janvier 2016

Extensions de sens abusives

Les langues sont redevables à l’analogie. C’est à ce phénomène que nous devons de nombreuses simplifications ; ainsi disons-nous, à la 1re personne de l’indicatif présent des verbes aider et peser, « aide » et « pèse », et non plus, comme en ancien français, « aiu » et « pois ». Mais ce phénomène est aussi à la source de bien des fautes, parmi lesquelles faisez ou disez. Il peut aussi amener des confusions : les verbes agonir, « accabler », et agoniser, « lutter contre sa fin toute proche », font à l’indicatif présent au pluriel agonisons, agonisez et agonisent, ce qui amène certains à confondre leur infinitif et leur 3e personne du singulier et à utiliser agoniser ou agonise quand c’est agonir ou agonit qu’il faudrait employer. Il s’agit d’une faute grossière dont il faut absolument se garder.

on dit

on ne dit pas

Ils m’ont agoni d’injures

Ils m’ont agonisé d’injures

 

Sanctionner

Le 07 janvier 2016

Extensions de sens abusives

Le verbe sanctionner s’emploie en droit constitutionnel et signifie, s’agissant du souverain d’une monarchie constitutionnelle, « donner son approbation à une loi pour la rendre exécutoire ». Par extension, il s’utilise aussi au sens de « valider, entériner » : Trois années d’études sanctionnées par une licence. Il signifie enfin couramment « punir une faute ». C’est en effet bien la faute qui est sanctionnée et l’on se gardera d’employer ce verbe avec le nom du coupable comme complément d’objet direct. Pour ce dernier on aura recours à des verbes comme châtier, punir, etc.

On dit

on ne dit pas

Sanctionner un délit
L’arbitre a sanctionné l’en-avant

Le coupable a été puni

Sanctionner l’auteur d’un délit
L’arbitre a sanctionné le joueur qui a commis un en-avant
Le coupable a été sanctionné

 

Pages