Dire, ne pas dire

Suite à

Le 06 septembre 2012

Extensions de sens abusives

La langue commerciale et administrative a abrégé la locution prépositive À la suite de et en a fait le peu élégant Suite à : Suite à votre intervention, Suite à votre demande, Suite à cet accord…

On préfèrera conserver la formule complète – À la suite de votre intervention… –, utiliser Pour donner suite àPour donner suite à votre demande… – ou encore, lorsque l’on considère la conséquence, employer Par suite de – Par suite de cet accord…