Dire, ne pas dire

Nicolas P. (France)

Le 01 juin 2017

Courrier des internautes

Le terme « oppressif » et ses déclinaisons – oppressivement – sont-ils tolérés dans la langue française ?

En effet, je crains d’avoir affaire à un anglicisme.

Nicolas P. (France)

L’Académie répond :

L’adjectif « oppressif », dérivé d’oppresser (au sens ancien d’« opprimer »), est entré dans la 9e édition du Dictionnaire de l’Académie française, consultable gratuitement en ligne à l’adresse suivante : www.academie-francaise.fr.

Il est non seulement toléré mais tout à fait légitime pour signifier « qui opprime ; despotique » : des lois oppressives, un régime oppressif. En revanche, il ne doit pas s’employer au sens d’« oppressant ; qui gêne la respiration, qui angoisse » : il s’agirait alors d’un anglicisme.

Quant à l’adverbe oppressivement, il ne figure que dans quelques dictionnaires.