Dire, ne pas dire

Maturer

Le 06 février 2014

Extensions de sens abusives

On peut lire dans un document datant de 1874 intitulé Réponses aux questions de l’enquête sur le monopole des tabacs et des poudres : « Les manutentions dans les magasins ont pour but de faire disparaître les excédents d’eau, d’uniformiser l’aspect des feuilles et de les maturer, tout en maintenant la résistance pour leur emploi ultérieur dans les manufactures»

On veillera à ce que le verbe maturer ne sorte pas des magasins de tabac où il a pris naissance et l’on évitera d’en faire, sans doute à cause de l’influence de l’anglais to mature, un synonyme de mûrir, croître, se développer, etc.

On dit

On ne dit pas

Laisser mûrir un projet

Une affaire qui se développe bien

Laisser maturer un projet

Une affaire qui mature bien