Pierre EMMANUEL Élu en 1968 au fauteuil 4

N°635
Officier de la Légion d’honneur
Grand officier de l’ordre national du Mérite
Commandeur des Arts et des Lettres
Poète
Pierre Emmanuel

Biographie

Né à Gan (Basses-Pyrénées), le 3 mai 1916.

Tandis que ses parents émigraient aux États-Unis, Pierre Emmanuel fut élevé à Lyon par un oncle paternel. Après des études de lettres à l'université de Lyon, il entama une carrière d'enseignant.

Venu à la poésie par la lecture de La Jeune Parque de Valéry, il se familiarisa avec les romantiques allemands (Hölderlin) et les auteurs anglais (Hardy, Hopkins). C'est Pierre-Jean Jouve, qu'il rencontra en 1937, qui devait le guider dans ses débuts poétiques ; son premier recueil, Élégies, parut en 1940, mais c'est avec Tombeau d'Orphée (1941) qu'il acquit une véritable reconnaissance.

Réfugié dans la Drôme pendant l'Occupation, il poursuivit ses activités d'enseignant et participa à la Résistance. Cette expérience devait lui inspirer ses poèmes parmi les plus visionnaires, Jours de colère, Combats avec tes défenseurs, La liberté guide nos pas.

L'œuvre poétique de Pierre Emmanuel demeure l'une des plus importante du XXe siècle. On rappellera Le Poète fou, Mémento des vivants, Poésie raison ardente, Qui est cet homme, Car enfin je vous aime, Babel, grande fresque en cinq parties, dans laquelle le poète tente une « épopée spirituelle de l'histoire humaine », La Colombe, Visage nuage, Versant de l'âge, Évangéliaire, Le Poète et son Christ, Le Goût de l'un, La Nouvelle Naissance, La Face humaine, Jacob, Sophia, La Vie terrestre, Tu, Livre de l'homme et de la femme, Una ou la Mort la Vie, Duel, L'Autre, L'Arbre et le vent, Le Grand Œuvre, Cosmogonie.

En marge de ses activités de poète, Pierre Emmanuel exerça également le métier de journaliste, collaborant à Témoignage Chrétien, Réforme, Esprit.

Chef des services anglais puis américains de la RTF de 1945 à 1959, il donna plusieurs conférences aux États-Unis, et au Canada, et fut visiting professor de différentes universités américaines. Engagé à plus d'un titre dans la vie culturelle de son temps, il fut encore président de l'Association internationale pour la liberté de la culture, président du Pen club français de 1973 à 1976, président de la commission des Affaires culturelles pour le VIe plan, président de l'INA et administrateur du festival d’Automne.

Pierre Emmanuel fut élu à l’Académie française le 25 avril 1968, par 16 voix au quatrième tour, au fauteuil du maréchal Juin. Il fut reçu le 5 juin 1969 par Wladimir d'Ormesson.

En 1975, Pierre Emmanuel se déclarait « démissionnaire » de l'Académie, pour protester contre l'élection de Félicien Marceau.

Mort le 24 septembre 1984.


Signature de Pierre Emmanuel

Œuvres

1940 Élégies

1941 Tombeau d’Orphée

1942 XX Cantos

1942 Combats avec tes défenseurs

1942 Jour de colère

1942 Le poète et son Christ (Baconnière)

1942 Orphiques

1943 La Colombe

1943 Prière d’Abraham

1944 Sodome

1944 Cantos

1944 Le poète fou

1944 Memento des vivants

1945 La liberté guide nos pas

1946 Le Je universel chez Paul Éluard

1946 Tristesse ô ma patrie

1947 Poésie raison ardente

1947 Chansons du dé à coudre

1948 Qui est cet homme

1949 Car enfin je vous aime

1952 Babel (Desclée de Brouwer)

1954 L’ouvrier de la onzième heure

1956 Visage nuage

1958 Versant de l’âge

1961 Évangéliaire

1963 La nouvelle naissance

1963 Le goût de l’Un

1965 La face humaine

1966 Ligne de faîte

1967 Baudelaire devant Dieu

1967 Le monde est intérieur

1970 Jacob

1971 Pour une politique de la Culture

1971 Choses dites (Desclée de Brouwer)

1973 Sophia

1975 La révolution parallèle

1976 La vie terrestre

1978 Una ou la mort la vie

1978 Tu

1979 Duel

1980 L’Autre

1981 L’Arbre et le Vent

1982 L’autre

1983 Une année de grâce

1984 Le grand œuvre. Une cosmogonie

Discours et travaux académiques

Mot attribué lors de l’installation

Correspondance :

n. f. XIe siècle. Dérivé de correspondant, participe présent de correspondre.


★I. Relation de conformité, d'harmonie, d'analogie. Il n'y a pas correspondance parfaite entre ces deux phénomènes. Il y avait entre eux une parfaite correspondance d'opinions et de sentiments. logique. Rapport entre un terme donné, l'antécédent, et un ou plusieurs termes, les conséquents, déterminés par le premier. Correspondance univoque, lorsque, à chaque antécédent, ne correspond qu'un seul conséquent. Correspondance réciproque, lorsque le conséquent, pris pour antécédent, a pour conséquent le terme qui était son antécédent. Le cercle vicieux est un cas de correspondance réciproque. - math. Association entre chaque élément d'un ensemble et un ou plusieurs éléments d'un entre ensemble. La projection d'une figure sur un plan est un exemple de correspondance. • Spécialt. La théorie des correspondances, théorie professée par Swedenborg, selon laquelle il y aurait entre les deux règnes dont l'Univers est constitué, le naturel et le spirituel, des relations d'analogie dont l'homme pourrait tirer parti. • Poét. Au pluriel. Analogies que l'on peut découvrir entre les différents ordres de sensations. • Titre célèbre : « Correspondances », sonnet des Fleurs du mal, de Baudelaire (1857).


★II. Relation de communication entre des personnes ou des lieux.
☆1. Échange de lettres entre deux personnes, deux sociétés, un particulier et une administration, etc. Entretenir une correspondance régulière avec un ami. Nous sommes en correspondance depuis fort longtemps. Correspondance commerciale, administrative. Cette secrétaire est chargée de la correspondance. • Par méton. L'ensemble formé par ces lettres elles-mêmes. La correspondance de Cicéron nous fait revivre les derniers jours de la République romaine. La correspondance de Descartes, de Voltaire, de Flaubert. • Spécialt. La correspondance diplomatique, entre gouvernements, entre un gouvernement et ses représentants à l'étranger. presse. Communication envoyée à un journal, à une revue, par des collaborateurs permanents ou occasionnels, se trouvant en France ou à l'étranger, qu'on appelle Correspondants. Ce quotidien disposait de correspondances particulières. - commerce. Vente par correspondance, qui permet au client de choisir sur catalogue la marchandise qui lui sera livrée à domicile. Acheter par correspondance. - enseign. Enseignement par correspondance, qui assure, par courrier, les cours et la correction des devoirs. Les étudiants malades, prisonniers ou qui occupent un emploi peuvent bénéficier de l'enseignement par correspondance. Cours par correspondance. Spécialt. Carnet de correspondance, qui communique aux parents les notes d'un élève et les appréciations des professeurs.
☆2. transports. Coordination entre différentes lignes, différents moyens de transport, assurée en certains points du parcours. Établir une correspondance entre deux trains, deux avions, un autocar et un train, un avion et un bateau. Une navette assure la correspondance entre ces deux gares. Une station de correspondance ou, ellipt., une correspondance, dans les transports urbains, une station où il est possible de changer de ligne. Un couloir de correspondance. Par méton. Attendre, manquer la correspondance.