Michel MOHRT Élu en 1985 au fauteuil 33

Officier de la Légion d’honneur
Commandeur des Arts et des Lettres
Croix de guerre 1939-1945
Historien
Romancier

Biographie

Né le 28 avril 1914, à Morlaix (Finistère). Michel Mohrt a fait ses études (droit, lettres) à Rennes. Licencié en droit, lauréat des facultés de droit (1934), il a été inscrit au barreau de sa ville natale, en 1937, pendant un an.

Diplômé de l’École militaire d’infanterie de Saint-Maixent, il est nommé sous-lieutenant au 3e R.I.A. à Hyères. À la mobilisation de 1939, il est versé dans le régiment de formation de son unité le 112e R.I.A. et prend le commandement de la section d’éclaireurs-skieurs du 3e bataillon de ce régiment.

C’est à ce titre qu’il est resté à la frontière des Alpes, cantonné au col des Colmianes, au-dessus de Saint-Martin-Vésubie, en couverture des forts du 74e B.A.F. Il a repoussé une attaque italienne sur l’une des positions qu’il était chargé de défendre et a obtenu une citation comportant la croix de guerre.

Après la défaite, Michel Mohrt a fait transférer son stage d’avocat au barreau de Marseille où il a été inscrit jusqu’en 1942. C’est à Marseille qu’il rencontre Robert Laffont qui devait le prendre dans son équipe éditoriale à la Libération.

Entre-temps, Michel Mohrt avait exercé l’emploi de secrétaire général d’un comité d’organisation industrielle.

En 1946, après un an comme lecteur aux éditions Robert Laffont, il accepte un poste de direction littéraire dans une maison d’édition canadienne-française à Montréal.

En janvier 1947, invité à l’université Yale, aux États-Unis, il y enseigne jusqu’en juillet 1948. De 1947 à 1952, Michel Mohrt a enseigné comme visiting professor dans différentes universités et collèges des États-Unis : Yale, Middlebury College, Smith College, Mills College, Californie, U.C. Berkeley, Californie.

Conférencier de l’Alliance française, il a fait de nombreuses conférences aux États-Unis et en Europe.

En 1952, il entre aux éditions Gallimard où il est chargé du département des littératures anglo-saxonnes. Membre du comité de lecture, il assume cette fonction depuis lors.

Critique littéraire au Figaro, il y a aussi tenu la rubrique de critique cinématographique, puis de télévision. Nombreux articles dans des revues et journaux.

Michel Mohrt a reçu le grand prix du roman de l’Académie française, en 1962, pour La Prison maritime, ainsi que le prix Bretagne. En 1970, le grand prix de la critique littéraire pour L’Air du large, recueil d’essais sur des romans étrangers. En 1983, le grand prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. En 1990, le grand prix du roman de la Ville de Paris. En 1992, le prix Trevarez pour Un soir à Londres.

Élu à l’Académie française, le 18 avril 1985, au fauteuil de Marcel Brion (33e fauteuil).

Mort le 17 août 2011 à Paris.

Œuvres

1943 Les Intellectuels devant la défaite de 1870 (Buchet-Chastel)

1943 Montherlant, « homme libre » (Gallimard)

1945 Le Répit - roman (Albin Michel)

1948 Le Cavalier de la nuit - R. Penn Warren (Stock)

1949 Mon royaume pour un cheval (Albin Michel)

1951 Les Nomades (Albin Michel)

1952 Marin-la-Meslée (Pierre Horay)

1953 Le Serviteur fidèle (Albin Michel)

1955 Le Nouveau Roman américain (Gallimard)

1956 La Littérature d’Amérique du Nord - dans Histoire des Littératures, tome II (Gallimard)

1961 La Prison maritime - Grand prix du roman de l’Académie française (Gallimard)

1963 La Marche de nuit, William Styron (Gallimard)

1965 La Campagne d’Italie (Gallimard)

1969 L’Ours des Adirondacks (Gallimard)

1970 L’air du large

1970 Un jeu d’enfer - théâtre (Gallimard)

1974 Deux Indiennes à Paris (Gallimard)

1975 Les Moyens du bord (Gallimard)

1979 La Maison du père - récit (Gallimard)

1980 Paquebots, le temps des traversées (Éditions maritimes et d’outremer)

1986 La Guerre civile (Gallimard)

1988 L’Air du large II (Gallimard)

1988 Vers l’Ouest (Olivier Orban)

1989 Benjamin ou Lettres sur l’inconstance (Gallimard)

1989 Le Télésiège (Gallimard)

1991 L’Air du temps

1991 Un soir, à Londres (Gallimard)

1992 Monsieur l’Ambassadeur - théâtre (Gallimard)

1992 On liquide et on s’en va - sotie (Gallimard)

1992 Un soir à Londres (Gallimard)

1996 Les Dimanches de Venise (Gallimard)

1998 Bouvard et Pécuchet, de Gustave Flaubert (Gallimard)

1998 L’Ile des fous - nouvelles

1999 De bonne et mauvaise humeur

2000 Tombeau de La Rouërie (Gallimard)

2002 Jessica ou l’amour affranchi (Gallimard)