Marie-Joseph CHÉNIER Élu en 1803 au fauteuil 19

N°295
Officier de la Légion d’honneur
Auteur dramatique
Poète
Marie-Joseph Chénier

Biographie

Né à Constantinople (Turquie), le 28 août 1764.

Il fut officier, poète, auteur dramatique ; il est l'auteur de Chant du Départ, et sa meilleure tragédie est Charles IX qui eut un grand succès en 1789. Membre de la Convention et de toutes les législatures de 1792 à 1802, il appuya la proposition de Lakanal et Daunou, du 9 octobre 1794, d'affecter une somme de trois cent mille livres à des secours aux gens de lettres, savants et artistes et fit un rapport sur la création de l'Institut. Nommé par le Directoire dans la section de poésie le 20 novembre 1795, l'organisation de 1803 le plaça dans la deuxième classe où il occupa le fauteuil de l'abbé Barthélemy. À la séance solennelle de l'inauguration de l'Institut, il donna lecture d'une poésie. Il fut de ceux qui firent une opposition modérée à Napoléon. Arnault et Daunou ont publié des notices sur Marie-Joseph Chénier.

Mort le 10 janvier 1811.

Signature de Marie-Joseph Chénier

Œuvres

1784 Edgar ou le Page supposé

1787 Azémire - tragédie

1787 L’assemblée des notables

1787 Odes

1788 Dialogue du public et de l’anonyme

1788 Épîtres et satires

1788 Le Ministre et l’Homme de lettres - dialogue

1789 Lettre à M. le comte de Mirabeau sur les dispositions des officiers

1789 Courtes réflexions sur l’état civil des comédiens

1789 De la liberté du théâtre en France

1789 Dénonciation des inquisiteurs de la pensée

1790 Charles IX - tragédie

1790 Ode sur la mort de Mirabeau

1791 Henri VIII - tragédie

1791 Jean Calas - drame

1792 Chants nationaux

1792 Opinion sur le procès du Roi

1793 Caïus Gracchus - tragédie

1793 Fénelon

1793 Le Camp de Grand-Pré

1794 Hymnes et Odes

1794 Le Chant du Départ

1795 Timoléon

1797 Épîtres sur la calomnie

1797 Le Chant du Retour

1797 Satires

1798 Le Vieillard d’Ancenis

1798 Petits poèmes

1798 Pie VI et Louis XVIII

1800 Les nouveaux saints

1801 Poésies lyriques

1802 Les Miracles

1803 Les Deux Missionnaires

1804 Cyrus

1806 Épître à Voltaire

Discours et travaux académiques

Funérailles de M. Le Brun, le 3 septembre 1807