Jules ROMAINS Élu en 1946 au fauteuil 12

N°594
Grand officier de la Légion d’honneur
Commandeur des Arts et des Lettres
Commandeur des Palmes académiques
Auteur dramatique
Essayiste
Poète
Romancier
Jules Romains

Biographie

Né à Saint-Julien-en-Chapteuil (Haute-Loire), le 26 août 1885.

Fils d’instituteurs, Jules Romains fut élevé dans le respect de l’idéal laïque et rationaliste de la IIIe République. Après des études secondaires au lycée Condorcet, il fut reçu à l’École normale supérieure en 1906, et obtint l’agrégation de philosophie en 1909. Ayant commencé sa carrière d’enseignant, il fut mobilisé en 1914 dans le service auxiliaire.

Après avoir publié ses premiers poèmes dès l’âge de dix-huit ans (L’Âme des hommes, 1904), il devait, à l’issue de la Première Guerre mondiale, renoncer à sa carrière dans l’enseignement pour se consacrer exclusivement à la littérature. Son œuvre allait être marquée par une idée maîtresse, conçue lors de ses années de jeunesse : celle de l’unanimisme, expression de l’âme collective d’un groupe social. Cette théorie nourrit son recueil de poèmes, La Vie unanime (1908), et ses romans : Mort de quelqu’un (1911) et Les Copains (1913). Elle trouvera son expression accomplie dans la somme que constituent Les Hommes de bonne volonté, vingt-sept volumes publiés entre 1932 et 1946, vaste fresque dans laquelle, à travers le récit de destins croisés, Jules Romains brosse un tableau de l’évolution de la société moderne entre 1908 et 1933.

Mais ce fut d’abord au théâtre que Jules Romains acquit sa notoriété, dès après la Grande Guerre, notamment avec Knock ou le Triomphe de la médecine, créé par Louis Jouvet en 1923. Devaient suivre Amédée ou les Messieurs en rang (1923), Le Mariage de monsieur Le Trouhadec (1926), Le Déjeuner marocain (1926), Démétrios (1926), Jean le Maufranc (1926), Le Dictateur, (1926), Boën ou la Possession des biens (1930), etc.

À la fin des années 1920, Jules Romains était avec Pirandello et George Bernard Shaw l’un des trois dramaturges de son temps les plus joués dans le monde.

Engagé dans la vie politique, Jules Romains fut proche dans l’entre-deux-guerres du parti radical-socialiste, et se lia avec son chef, Édouard Daladier. Ayant soutenu le Front populaire, il milita par pacifisme pour l’amitié franco-allemande, et ce, malgré son antifascisme, après l’accession d’Hitler au pouvoir.

Président du Pen club international de 1936 à 1941, Jules Romains devait s’exiler pendant la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis et au Mexique.

En 1945, poussé par le général de Gaulle, soucieux de rénover l’Académie française, et encouragé par son ami Georges Duhamel, à l’époque secrétaire perpétuel, Jules Romains, qui s’apprêtait à quitter une nouvelle fois la France pour le Mexique, rédigea pour poser sa candidature une lettre dans laquelle la mention du fauteuil restait en blanc.

Il fut élu en son absence le 4 avril 1946, par 13 voix au premier tour, à la place laissée vacante par la destitution d’Abel Bonnard, découlant de sa condamnation en 1945 pour collaboration avec l’ennemi. C’est Georges Duhamel qui le reçut, le 7 novembre 1946. Il ne rendit pas hommage à son prédécesseur.

Son orientation politique le portait désormais vers un certain conservatisme, qui s’exprima dans les chroniques hebdomadaires qu’il donna à L’Aurore de 1953 à 1971 ; partisan de l’Algérie française, il mena le cartel des non contre de Gaulle au référendum de 1962.

Mort le 14 août 1972.

Signature de Jules Romains

Œuvres

1902 Le chef d’œuvre

1903 Memnon

1904 L’âme des hommes

1906 Le bourg régénéré, conte de la vie unanime

1908 La vie unanime - poésie

1909 Premier livre de prières - poésie

1910 Le poème du métropolitain. Manuel de déification. Un être en marche

1911 L’armée dans la ville - théâtre

1911 Mort de quelqu’un. Puissances de Paris

1913 Les Copains. Odes et prières

1914 Sur les quais de La Villette

1916 Europe - poésie

1917 Les Quatre Saisons - poésie

1920 Le voyage des amants - poésie

1920 Cromedeyre-le-Vieil - théâtre

1920 Donogoo-Tonka ou Les miracles de la science - conte cinématographique

1920 La vision extra-rétinienne et le sens paroptique

1921 Amour couleur de Paris

1922 Lucienne (Psyché 1)

1923 Monsieur Le Trouhadec saisi par la débauche - théâtre

1923 Petit traité de versification, avec Georges Chennevière

1924 Ode génoise

1924 Knock ou Le triomphe de la médecine - théâtre

1925 Le mariage de Le Trouhadec - théâtre

1926 Jean Le Maufranc - théâtre

1926 Le dictateur Démétrios - théâtre

1927 La vérité en bouteilles. Le Fauconnier

1928 Chants des dix années . Le Dieu des corps (Psyché II) - poésie

1929 Quand le navire... (Psyché III)

1929 Volpone, avec Stefan Zweig, d’après Ben Johnson - théâtre

1930 Pièces en un acte (La Scintillante, Amédée et les Messieurs en rang, Démétrios, Le déjeuner marocain). Donogoo

1931 Musse ou l’école de l’hypocrisie. Donogoo - théâtre

1931 Boën ou La possession des biens. Morceaux choisis. Le roi masqué. Problèmes d’aujourd’hui

1932 Le 6 octobre (HBV 1). Le crime de Quinette (HBV 2). Les amours enfantines (HBV 3). Eros de Paris (HBV 4)

1932 Les hommes de bonne volonté, 27 vol

1933 Problèmes européens. Les Superbes (HBV 5). Les Humbles (HBV 6)

1934 Le couple France-Allemagne. Recherche d’une Église (HBV 7). Province (HBV 8)

1935 Zola et son exemple, discours de Médan. Montée des périls (HBV 9). Les Pouvoirs (HBV 10)

1936 Recours à l’abîme (HBV 11). Les Créateurs (HBV 12). Visite aux Américains

1937 L’homme blanc - poésie

1937 Mission à Rome (HBV 13). Le drapeau noir (HBV 14). Pour l’Esprit et la Liberté

1938 Cela dépend de vous. Prélude à Verdun (HBV 15). Verdun (HBV 16)

1939 Vorge contre Quinette (HBV 17). La douceur de la vie (HBV 18)

1940 Sept mystères du destin de l’Europe

1941 Messages aux Français. Cette grande lueur à l’Est (HBV 19). Grâce encore pour la Terre !. Le monde est ton aventure (HBV 20). Stefan Zweig, grand Européen. Une vue des choses

1942 Salsette découvre l’Amérique. Journées dans la montagne (HBV 21). Mission ou démission de la France ?

1943 Nomentanus le réfugié. Les Travaux et les Joies (HBV 22)

1944 Actualité de Victor Hugo. Naissance de la bande (HBV 23)

1944 Bertrand de Ganges : contes

1945 Pierres levées - poésie

1946 Le colloque de novembre. Le tapis magique (HBV 25). Françoise (HBV 26). Le 7 octobre (HBV 27)

1947 Grâce encore pour la Terre ! - Théâtre

1947 L’an Mil. Le problème n°1

1948 Choix de poèmes

1949 Le Moulin et l’Hospice. Paris des Hommes de bonne volonté. Fragments de la doctrine secrète du Dr Knock

1950 Lettres de Salsette

1951 La douceur de la vie

1951 Violation de frontières

1952 Saints de notre calendrier. Interviews avec Dieu, par John W. Hicks

1954 Examen de conscience des Français

1955 Passagers de cette planète, où allons-nous ?

1956 Le fils de Jerphanion. Figures médicales de France

1957 Maisons - poésie

1957 Une femme singulière

1958 Le besoin de voir clair. Souvenirs et confidences d’un écrivain. Situation de la Terre. Cinquantenaire du 6 octobre

1959 Mémoires de Madame Chauverel (I). Hommes, médecins, machines

1960 Mémoires de Madame Chauverel (II) . Pour raison garder (I). Les hauts et les bas de la liberté

1961 Un grand honnête homme. Landowski

1962 Portraits d’inconnus

1963 Napoléon par lui-même. Pour raison garder (II). Barbazouk

1964 Ai-je fait ce que j’ai voulu ?. Lettres à un ami (lère série)

1965 Lettres à un ami (2e série)

1966 Lettre ouverte contre une vaste conspiration

1967 Pour raison garder (III)

1968 Marc Aurèle, ou l’Empereur de bonne volonté

1970 Amitiés et rencontres.

Mot attribué lors de l’installation

Asystolie