Jean-Paul BIGNON Élu en 1693 au fauteuil 20

Homme d’Église

Biographie

Né à Paris, le 19 septembre 1662.

Neveu et protégé du ministre Pontchartrain, oratorien, abbé de Saint-Quentin, érudit, prédicateur éloquent, il fut bibliothécaire du Roi. Commandeur, prévôt et maître des cérémonies des ordres du Roi, prévôt des marchands. Il fut membre honoraire de l’Académie des Sciences à l’âge de vingt-neuf ans, ainsi que de l’Académie des Inscriptions ; il exerça une grande influence dans ces deux académies. Il fut élu à l’Académie française, en remplacement du comte R. de Bussy-Rabutin, le 16 mai 1693 et reçu par Charpentier le 15 juin. Il prépara avec Pontchartrain un nouveau règlement des Académies, signé par le Roi le 26 janvier 1699 ; il voulait créer des membres honoraires à l’Académie française, qui refusa d’adopter cette idée ; l’abbé Bignon, blessé de cet échec, ne revint plus à l’Académie.

On cite comme exemple de son éloquence les deux panégyriques, absolument différents, de saint Louis, qu’il prononça le même jour, l’un devant l’Académie française, l’autre devant l’Académie des Inscriptions. Il présida le comité d’hommes de lettres qui dirigèrent le Journal des Savants, de 1706 à 1714 ; il en reprit la direction avec l’abbé Desfontaines, le 1er janvier 1724, après une interruption de quelques mois. L’abbé Bignon fut, pendant cinquante ans, le protecteur des lettres et des sciences ; il était bon numismate et avait été élève de Port-Royal.

Mort le 14 mars 1743.

Discours et travaux académiques