Jean-Jacques LEFRANC, marquis de POMPIGNAN Élu en 1759 au fauteuil 8

N°225
Magistrat
Jean-Jacques Lefranc, marquis de Pompignan

Biographie

Né à Montauban, le 17 août 1709.

Magistrat, président de la cour des Aides de Montauban, il s'attira une réprimande du chancelier d'Aguesseau pour avoir adressé au Roi des remontrances sur la misère du peuple, et fut exilé pour un discours contre les abus. Poète, auteur dramatique médiocre, traducteur d'Eschyle, économiste, il est célèbre par sa dévotion.

Il se présenta une première fois à l'Académie et fut battu par Sainte-Palaye ; il remplaça, le 6 septembre 1756, Maupertuis, et fut élu à l'unanimité ; son élection semblait indiquer une trêve dans la lutte des partis, Pompignan ne le comprit pas et vint à l'Académie dans l'exaltation de ses sentiments religieux. Il fut reçu par Dupré de Saint-Maur le 10 mars 1760, et le discours de Pompignan fut un violent manifeste contre la philosophie ; il eut un grand succès sans lendemain, car si on le trouva courageux, les philosophes relevèrent le défi et ce fut une bataille de libelles et d'épigrammes, où Voltaire et Morellet eurent le dessus. Pompignan, couvert de ridicule, n'osa plus reparaître à l'Académie, et finalement, se retira à Montauban où il mourut.

Mort le 1er novembre 1784.

Signature de Jean-Jacques Lefranc, marquis de Pompignan

Discours et travaux académiques