Jean-François de SAINT-LAMBERT Élu en 1770 au fauteuil 10

N°238
Philosophe
Poète
Jean-François de Saint-Lambert

Biographie

Né à Nancy, le 16 décembre 1716.

Officier, il fut attaché à la cour du Roi Stanislas et fit partie de l'Académie de Nancy ; poète, il est l'auteur des Saisons ; encyclopédiste et philosophe matérialiste, il fut l'ami de tous les philosophes et fréquenta tous les salons, familier de Mmes Geoffrin, du Deffant, Houdetot, du Châtelet, de Lespinasse.

L'influence de cette dernière et son poème des Saisons, le firent admettre à l'Académie le 26 avril 1770 en remplacement de l'abbé Nicolas Trublet ; il fut reçu par Monseigneur du Coëtlosquet le 23 juin 1770 ; il combattit la candidature Bailly et répondit aux discours de réception du comte de Guibert, de Boufflers et de Vicq d'Azyr. Hostile aux idées de la Révolution, il se retira, lorsqu'elle éclata, à Eaux-Bonnes chez Mme d'Houdetot dont il était l'amant. (Leur liaison, après celle qu'il eut avec Mme du Châtelet, dura 50 ans). Il assista, en 1800, à l'une des deux séances préparatoires pour la reconstitution de l'Académie. Membre non résident de l'Institut (nommé le 13 février 1796, il avait repris le 22 mai suivant), lors de l'organisation de 1803, il reprit son fauteuil dans la 2e classe et fut lauréat de l'Institut en 1806. Il mourut 11 jours après son entrée dans le corps, le 9 février 1803.

Signature de Jean-François de Saint-Lambert

Œuvres

1732 Ode sur l’eucharistie

1756 Les fêtes de l’amour et de l’hymen

1759 Recueil de poésies fugitives

1764 Essai sur le luxe

1765 Sara Th., nouvelle

1769 Abenaki, Sara et Ziméo, contes en prose

1769 Les Saisons, poème

1770 Les deux amis, conte iroquois

1770 Idylle tirée du poème des saisons

1772 Fables orientales

1798 Principes des mœurs chez toutes les nations, 3 vol.

1801 Œuvres philosophiques, 5 vol.