Étienne BONNOT de CONDILLAC Élu en 1768 au fauteuil 31

N°237
Homme d’Église
Étienne Bonnot de Condillac

Biographie

Né à Grenoble, le 30 septembre 1715.

Abbé de Mureaux, précepteur de l'infant Ferdinand, duc de Parme, petit-fils de Louis XV, Condillac, frère de Mably, fut membre d'un grand nombre d'académies, l'ami de Mlle de Lespinasse, J.-J. Rousseau, Diderot, Duclos ; disciple de Bacon et de Locke, il fut le chef de l'école philosophique sensualiste, et eut lui-même pour disciples Helvétius, Volney, Cabanis. Il remplaça l'abbé d'Olivet à l'Académie française le 28 novembre 1768 et fut reçu par l'abbé Charles Batteux le 22 décembre 1768. Il a laissé un Cours d’Étude en 16 volumes, comprenant la Grammaire, l'Art d'écrire, l'Art de penser, l'Art de raisonner, l'Histoire ; son ouvrage capital est le Traité des Sensations, contenant toute sa doctrine, qui parut en 1754.

« Condillac donna sa Grammaire générale... Tout est lumineux en ce livre, aussi précis qu'il est clair, aussi bien écrit qu'il est bien conçu. » (M.-J. Chénier).

« Son style est clair et pur comme ses conceptions ; c'est l'esprit le plus juste et le plus lumineux qui ait contribué dans ce siècle aux progrès de la philosophie. » (La Harpe).

Il ne participa pas aux travaux de l'Académie.

Mort le 30 août 1780.


Signature d'Étienne Bonnot de Condillac, abbé

Discours et travaux académiques