Émile PICARD Élu en 1924 au fauteuil 1

N°546
Grand-croix de la Légion d’honneur
Mathématicien
Émile Picard

Biographie

Né à Paris, le 24 juillet 1856.

Brillant mathématicien, Émile Picard fut reçu « cacique », c’est-à-dire premier, la même année, en 1877, au concours d’entrée à l’École Polytechnique et à l’École Normale Supérieure. Ayant choisi l’école de la rue d’Ulm, il poursuivit une carrière universitaire et fut successivement maître de conférence à l’École Normale Supérieure de 1881 à 1886, puis professeur à la Faculté des sciences et, à partir de 1893, à l’École centrale des arts et manufactures.

Pour les scientifiques, le nom d’Émile Picard, qui fut l’un des premiers défenseurs des théories d’Einstein, reste attaché, outre qu’il a été donné à plusieurs théorèmes et équations, à la méthode des approximations successives. Auteur de nombreux ouvrages théoriques, Émile Picard se passionna également pour la philosophie des sciences et publia plusieurs monographies scientifiques comme L’œuvre de Henri Poincaré (1913), Pascal mathématicien (1924).

Sa renommée, dépassant largement les frontières, lui valut d’être membre de nombreuses sociétés scientifiques étrangères et docteur honoris causa de cinq universités. Élu à l’Académie des Sciences en 1889, il en devint le secrétaire perpétuel en 1917. Après un premier échec, en 1922, au fauteuil d’Émile Boutroux pour lequel il n’avait obtenu que 3 voix, il entrait en 1924 à l’Académie française au fauteuil de Freycinet. Son élection lui fut acquise le 27 novembre au second tour, par 17 voix contre 10 à Pierre Mille. C’est Marcel Prévost qui prononça son discours de réception le 11 février 1926.

Mort le 11 décembre 1941.


Signature d'Émile Picard

Œuvres

1877 Application de la théorie des complexes linéaires à l’étude des surfaces et des courbes gauches

1891 Traité d’analyse - (cours de la Faculté des Sciences de Paris), 3 vol;

1897 Œuvres mathématiques d’Evariste Galois

1897 Théorie des fonctions algébriques de deux variables indépendantes - 2 vol.

1900 Science

1902 Quelques réflexions sur la mécanique, suivies d’une première leçon de dynamique

1905 Sur le développement de l’analyse et ses rapports aux diverses sciences

1905 La science mathématique et son état actuel

1909 De la méthode dans les sciences

1913 L’œuvre de Henri Poincaré

1916 L’histoire des sciences et les prétentions de la science allemande

1917 Les sciences mathématiques en France depuis un demi-siècle

1917 La vie et l’œuvre de G. Darboux

1921 La théorie de la relativité et ses applications à l’astronomie

1922 Discours et mélanges

1922 La vie et l’œuvre de Pierre Duhem

1924 Pascal mathématicien

1924 Les théories de l’optique et l’œuvre d’Hippolyte Fizeau

1924 Mélanges de mathématiques et de physique

1928 Leçons sur quelques types simples d’équation aux dérivées partielles, avec des applications à la physique mathématique

1928 Selecta : cinquantenaire scientifique d’Émile Picard

1929 Leçons sur quelques équations fonctionnelles, avec des applications à divers problèmes d’analyse et de physique mathématique.

1929 Leçons sur quelques problèmes aux limites de la théorie des équations différentielles

1930 Un coup d’œil sur l’histoire des sciences et des théories physiques

1931 Éloges et discours académiques

1936 Discours et notices