Dire, ne pas dire

Jacqueline F. (France)

Le 01 septembre 2016

Courrier des internautes

On écrit : « elle s’est sentie visée par des remarques » mais il semble qu’on ait le droit à « elle s’est senti (ou vu) – sans accord – critiquer par ses pairs », je n’arrive pas à m’expliquer cette différence de suite aux verbes se voir, se sentir ; pour moi critiquer c’est actif et visé c’est passif. S’il y a une nuance elle m’échappe.

Jacqueline F. (France)

L’Académie répond :

On peut avoir l’infinitif ou le participe passé.

Si la phrase a un sens passif et si le pronom se représente la même personne que le complément d’objet direct du verbe qui suit voir, on utilise le participe passé. Elle s’est vue confiée à une famille d’accueil (dans ce cas on pourrait ajouter l’infinitif être devant le verbe au participe passé). On dira de même, elle s’est vue perdue, morte, gagnante.

Si le complément d’objet direct du verbe qui suit voir ne représente pas la même personne que le pronom se, on utilise l’infinitif, mais deux cas peuvent se présenter.

Si le pronom se représente la même personne que le sujet du verbe qui suit voir, vu s’accorde avec celui-ci. Elle s’est vue confier cette mission (elle a confié cette mission à quelqu’un). Si le pronom se n’est pas le sujet du verbe qui suit voir, il n’y a pas d’accord. Elle s’est vu confier cette mission (quelqu’un lui a confié cette mission).