Dire, ne pas dire

Investir au sens d’Envahir

Le 02 février 2017

Extensions de sens abusives

Le verbe investir est emprunté de l’italien investire, « mettre en possession d’une charge », puis « attaquer », lui-même étant issu du latin investire, « garnir, entourer » et donc « assiéger », c’est-à-dire entourer étroitement comme le fait un vêtement. En français investir a conservé les sens de l’italien : on peut donc investir quelqu’un d’une dignité et, dans le domaine militaire, investir une place forte, c’est-à-dire en faire le siège. Il convient de ne pas ajouter à ce dernier sens celui de « prendre, envahir ».

on dit

on ne dit pas

Après un long siège, les assaillants ont pris la ville

Après un long siège, les assaillants ont investi la ville