Dire, ne pas dire

Inatteignable

Le 04 décembre 2015

Emplois fautifs

L’adjectif inatteignable n’est pas incorrect, mais il n’est pas de très bonne langue. Il s’agit d’une création de Stendhal qui, mêlant français et anglais, écrit dans son Journal, le 18 mars 1813 : « The great places inatteignables for me ». Quand bien même cet adjectif aurait pour lui la caution d’écrivains aussi illustres que Gide ou Aragon, on essaiera de l’éviter, et ce, d’autant plus que certains, comme Proust, écrivent inatteingible (Correspondance) ou inattingibles lointains (La Recherche). On écartera donc toutes ces formes auxquelles on préfèrera l’adjectif inaccessible ou la locution adjectivale hors d’atteinte.

on peut dire

on dit mieux

Un sommet inatteignable

Un objectif inatteignable

L’inatteignable étoile

Un sommet inaccessible

Un objectif hors d’atteinte

L’inaccessible étoile