Dire, ne pas dire

Compliqué pour difficile

Le 05 mars 2015

Extensions de sens abusives

L’emphase est produite par une volonté d’exagération, mais aussi par un manque de confiance dans les mots. Il semble ainsi que difficile ne soit plus guère employé, comme si ce qui n’était que difficile paraissait trop simple pour être digne d’attention, et cet adjectif se voit bien souvent remplacé, à tort, par compliqué, voire par complexe. Il conviendrait pourtant de redonner aux mots leur véritable sens plutôt que de les affaiblir en les employant à tort et à travers, et de réserver l’hyperbole à quelque tournure plaisante.

on dit

on ne dit pas

Les retours de vacances s’annoncent difficiles

Il va être difficile de skier si la neige n’est pas au rendez-vous

Les retours de vacances s’annoncent complexes

Il va être compliqué de skier si la neige n’est pas au rendez-vous