Dire, ne pas dire

Cela ne serait tarder pour Cela ne saurait tarder

Le 05 novembre 2015

Emplois fautifs

Depuis longtemps déjà, la proximité phonétique entre les formes de futur et de conditionnel des verbes être et savoir entraîne des confusions : on entend et on lit trop souvent je vous serais gré au lieu de je vous saurais gré. Mais, récemment, cette erreur s’est aussi étendue à la construction du verbe savoir suivi d’un infinitif. Si cette faute ne se rencontre ni au présent ni à l’imparfait, on commence malheureusement à entendre, et aussi à lire, pour Cela ne saurait tarder, des phrases comme Cela ne serait tarder, phrases qu’il convient de bannir à toute force.

On dit

On ne dit pas

Bon sang ne saurait mentir

En espérant que ma demande saura retenir votre attention…

Bon sang ne serait mentir

En espérant que ma demande sera retenir votre attention…