Dire, ne pas dire

Bus pour Car

Le 05 novembre 2015

Emplois fautifs

Ces deux formes abrégées, l’une d’autobus, l’autre d’autocar, désignent des véhicules de transport en commun, mais le premier sert à transporter des voyageurs d’un point à l’autre d’une ville, ou d’une banlieue à l’autre, alors que le second leur permet de se rendre d’une ville à l’autre. Le fait que, dans L’Étranger, Camus fasse dire à Meursault, qui doit se rendre d’Alger à la ville où sa mère est décédée, Je prendrai l’autobus de deux heures, et que dans Les Beaux Quartiers, Aragon ait écrit les autocars quand on aurait attendu les autobus, doit nous inciter à la plus grande indulgence envers qui ferait cette confusion, mais ne doit pas nous empêcher de recommander de l’éviter.

On dit

On ne dit pas

Aller de Paris à Amsterdam en car

Prendre un bus pour Bastille

Aller de Paris à Amsterdam en bus

Prendre un car pour Bastille