Dire, ne pas dire

Wine maker

Le 05 février 2016

Néologismes & anglicismes

Le vocabulaire désignant les personnes qui travaillent la vigne et produisent du vin est riche en français ; on trouve, entre autres, le terme usuel vigneron, qui est suffisamment ancien pour être devenu un patronyme. On lui a donné, au xixe siècle, un synonyme un peu plus savant, viticulteur. Ces termes sont assez larges pour envelopper toutes les opérations concourant à la fabrication du vin, en commençant par le travail de la vigne. D’autre part, on leur a adjoint depuis peu des noms ou locutions nominales comme œnologue, maître de chai ou maitre de cave pour désigner ceux qui sont plus particulièrement chargés de la préparation du vin. Il est donc étrange et regrettable que l’on commence à entendre, hélas de plus en plus souvent, l’expression wine maker. Jusqu’où le snobisme et la course à une prétendue modernité iront-ils ? À ce train, gageons que, s’il revenait, notre bourgeois gentilhomme se présenterait comme un prose maker.