Dire, ne pas dire

Short list

Le 09 septembre 2014

Néologismes & anglicismes

On traduisait naguère les locutions anglo-américaines, qu’elles soient figurées ou non. Cols bleus et cols blancs sont les traductions littérales de locutions anglaises. On utilise « Guerre froide », pour traduire la locution Cold war, créée par George Orwell, ou « rideau de fer », pour traduire la forme iron curtain, popularisée par Winston Churchill. Est-ce par souci de modernité, par snobisme ou par manque de confiance dans notre langue que depuis quelque temps on préfère garder sans les traduire ce type de locutions ? C’est le cas pour short list, qui désigne, dans le cas d’un processus de choix, une liste où figurent les candidats ayant passé avec succès le cap des premières sélections. Pourquoi ne pas employer la locution « liste restreinte » ou « étroite » ou encore une périphrase, évoquant cette réalité, et plus conforme au génie de la langue française.

On dit

On ne dit pas

À l’issue de cet entretien, il fait toujours partie des candidats pour le poste / Il est sur la liste restreinte, étroite

Il est parmi les derniers candidats susceptibles d’obtenir tel prix littéraire

À l’issue de cet entretien, il est sur la short list pour le poste

 

Il est sur la short list pour tel prix littéraire