Dire, ne pas dire

Promettre au sens d’assurer

Le 05 mai 2014

Extensions de sens abusives

Le verbe Promettre suppose un engagement pour l’avenir. Il peut se construire avec un infinitif à valeur de futur : Je vous promets de venir, une complétive au futur, ou au conditionnel si le verbe introducteur est au passé : Tu promets que tu ne le feras plus, il a promis qu’il laverait la vaisselle, ou un complément d’objet : Nous vous promettons une forte récompense si vous réussissez. On ne peut, en revanche, le faire suivre d’un présent ou d’un passé. Si on doit garantir la véracité d’un fait présent ou passé, on utilisera des verbes comme assurer, certifier. On ne dira donc pas Je vous promets que ce que vous venez de lire est correct, mais Je vous garantis que ce que vous venez de lire est correct.

on dit

on ne dit pas

Je vous assure qu’il est là

Je vous certifie que cela s’est passé ainsi

Je vous promets qu’il est là

Je vous promets que cela s’est passé ainsi