Victor CHERBULIEZ Élu en 1881 au fauteuil 3

N°451
Officier de la Légion d’honneur
Auteur dramatique
Critique
Essayiste
Romancier
Victor Cherbuliez

Biographie

Né à Genève (Suisse), le 19 juillet 1829.

D'une famille française réfugiée en Suisse lors de la révocation de l'Édit de Nantes ; il se fit naturaliser français en 1880. Romancier, critique littéraire, publiciste, il signa quelquefois du pseudonyme G. Valbert, et collabora à la Revue des Deux Mondes ; ses meilleurs romans sont : le comte Kostia, Paule Méré, Prosper Randoce, l'Aventure de Ladislas Bolski, l'Idée de Jean Téterol, etc.

Il fut élu à l'Académie l'année qui suivit sa naturalisation, le 8 décembre 1881, en remplacement de Jules Dufaure et reçu par Ernest Renan le 25 mai 1882. Il fit partie de la Commission du Dictionnaire.

Mort le 1er juillet 1899.


Signature de Victor Cherbuliez

Œuvres

1860 Un cheval de Phidias ou À propos d’un cheval, causeries athéniennes

1863 Le comte Kostia

1864 Paule Méré

1864 Le prince Vitale

1866 Le roman d’une honnête femme

1867 Le grand œuvre

1868 Prosper Randoce

1869 L’aventure de Ladislas Bolski

1870 L’Allemagne politique depuis le traité de Prague (1866-1870)

1872 La revanche de Joseph Noirel

1873 Études de littérature et d’art

1873 Meta Holdenis

1874 L’Espagne politique (1868-1873)

1875 Miss Rovel

1876 Le fiancé de Mlle de Saint-Maur

1877 Hommes et choses d’Allemagne

1877 Samuel Brohl et Cie

1878 L’idée de Jean Téterol

1879 Samuel Brohl

1879 L’aventure de Ladislas Boski

1880 Amours fragiles : le roi Apépi, les Inconséquences de M. Drommel, le Bel Edwards

1880 Noirs et rouges

1883 Hommes et choses du temps présent

1883 La ferme du choquard

1885 Olivier Maugant

1887 La Bête

1888 La vocation du comte Ghislain

1889 Profils étrangers

1890 Une gageure

1892 L’Art et la Nature

1893 Le secret du précepteur

1896 Après fortune faite

1898 Jacquine Vanesse. — S. d. L’idée romanesque en France de 1610 à 1816 (posthume)

Discours et travaux académiques