Sébastien-Roch-Nicolas, dit CHAMFORT Élu en 1781 au fauteuil 6

N°260
Auteur dramatique
Sébastien-Roch-Nicolas, di Chamfort

Biographie

Né à Clermont-Ferrand, le 6 avril 1741.

C'était un enfant trouvé, il prit le nom de Chamfort. Il fut lecteur de Mme Élisabeth, sœur de Louis XVI, secrétaire du prince de Condé, protégé de Mme Helvétius, lauréat de l'Académie de Marseille et de l'Académie française ; auteur dramatique, publiciste spirituel, poète médiocre, il fit beaucoup de bons mots, réunis en un volume en 1800, sous le titre Chamfortioma. Combattu par d'Alembert, il vit l'Académie lui préférer l'abbé Millot et le comte de Tressan. Il y remplaça Sainte-Palaye le 5 avril 1781 et fut reçu par Antoine-Louis Séguier le 19 juillet 1781. Au début de la Révolution, dont il adopta les idées, il collabora au Mercure, fut l'ami de Mirabeau et composa contre l'Académie un véritable réquisitoire que Mirabeau devait prononcer à la tribune de l'Assemblée constituante et que Chamfort publia ; il se repentit de cette mauvaise action et, quelque temps après, il prit la défense de l'Académie. Emprisonné aux Madelonnettes pendant quelques jours, il mourut bibliothécaire de la Bibliothèque nationale, des suites d'une tentative de suicide. « Il dénigra les hommes de lettres qui avaient fait sa réputation littéraire et les gens de cour qui lui faisaient des rentes ». (Morellet, Mémoires).

Mort le 13 avril 1794.

Discours et travaux académiques