Pierre-Joseph THOULIER d’OLIVET Élu en 1723 au fauteuil 31

N°168
Philologue
Homme d’Église
Pierre-Joseph THOULIER d’OLIVET

Biographie

Né à Salins (Franche-Comté), le 1er avril 1682.

Grammairien, traducteur et éditeur de Cicéron, il édita les œuvres d’un certain nombre d’auteurs français. Il connut Boileau qui l’honora de son amitié ; il fut du parti des anciens ; il avait été jésuite et professeur, il compta Voltaire parmi ses élèves. Ses amis de l’Académie ayant assuré « qu’il serait vivement touché de cette faveur », il fut élu le 5 août 1723 par 19 voix sur 22 votants en remplacement de La Chapelle, sans avoir fait aucune visite, et reçu par l’abbé de Choisy le 25 novembre suivant. Il fut l’un des chefs du parti religieux qu’on appela même les d’Olivets, contre le parti philosophique ; il fut l’adversaire de Montesquieu, de Marivaux et l’ami de Bouhier et de l’avocat Mathieu-Marais ; il reçut son ancien élève Voltaire et de Châteaubrun ; une manœuvre dirigée par lui contre les philosophes, lors de l’élection Radonvilliers, tourna à sa confusion. Il collabora au Dictionnaire, et publia en 1730, une Histoire de l’Académie faisant suite à celle de Pellisson ; il a laissé une Correspondance intéressante à consulter pour l’histoire littéraire de son temps.

Mort le 8 octobre 1768.


Signature de Pierre-Joseph Thoulier d'Olivet