Paul TALLEMANT le Jeune Élu en 1666 au fauteuil 5

N°75
Homme d’Église

Biographie

Né à Paris, le 18 juin 1642.

Cousin de l’abbé François et de Gédéon Tallemant des Réaux, l’auteur des Historiettes ; théologien, prédicateur et numismate, il fut secrétaire perpétuel de l’Académie des Médailles (des Inscriptions). Le Voyage à l’île d’amour est le seul ouvrage qu’il eût composé avant de remplacer, en 1666, Gombauld à l’Académie française, à l’âge de 24 ans. Il prononça un discours sur l’utilité des académies le 27 mai 1675, de nombreuses harangues académiques et des panégyriques, notamment l’oraison funèbre de Séguier, à l’hôtel du chancelier, et celle de Perrault, l’éloge de Colbert dans la séance extraordinaire que l’Académie tint après sa mort.

Il reçut l’abbé Louvois et le marquis de Sainte-Aulaire, et collabora avec Th. Corneille et l’abbé de Choisy à la deuxième édition du Dictionnaire et à la Grammaire.

Il était, dit de Boze, son successeur comme secrétaire perpétuel à l’Académie des Médailles, « plus recommandable par ses vertus que par ses talents. »

Mort le 30 juillet 1712.


Signature de Paul Tallemant