Joseph MICHAUD Élu en 1813 au fauteuil 29

N°324
Officier de la Légion d’honneur
Historien
Journaliste
Joseph Michaud

Biographie

Né à Bourg-en-Bresse, le 19 juin 1767.

Journaliste royaliste, il fut condamné à mort par contumace et exécuté en effigie sur la place de Grève, il fut arrêté au 13 vendémiaire et incarcéré aux Quatre-Nations ; sauvé par son ami Giguet, il se réfugia dans le Jura pour éviter la déportation au 18 Fructidor ; revenu au 18 Brumaire, il combattit Bonaparte et fut emprisonné de nouveau au Temple, puis se rallia à l'Empire. Député en 1815, il fut lecteur du Roi. Adversaire de Marie-Joseph Chénier, il l'accusa d'avoir laissé mourir son frère.

Nommé à l'Académie française le 5 août 1813, il remplaça Jean-François Cailhava. Sa réception fut ajournée par ordre royal. Michaud soutint la proposition de Charles Lacretelle en 1827 ; il perdit par son attitude en cette circonstance sa place de lecteur du Roi et les 1000 écus de traitement qui y étaient affectés.

Michaud a laissé des poésies, mais il est célèbre par son Histoire des Croisades et sa Biographie Universelle. Il fit partie de l'Académie des Inscriptions.

« Cette histoire de Michaud est bonne et saine, bien qu'elle n'ait rien de très supérieur dans l'exécution... Bien qu'il se prononce dans un sens plutôt favorable aux Croisés et à l'inspiration religieuse qui les a poussés, l'auteur ne dissimule rien des désordres ni des brigandages ; il reste tout philosophique dans son mode d'examen et d'explication. » (Sainte-Beuve).

« À M. Michaud revient cet honneur solide d'avoir eu, le premier chez nous, l'instinct du document original en histoire, d'en avoir de plus en plus apprécié l'importance en écrivant, d'avoir eu l'idée de l'enquête historique au complet, faite sur des pièces non seulement nationales mais contradictoires et de source étrangère. » (Sainte-Beuve).

Mort le 30 septembre 1839.


Signature de Joseph Michaud

Œuvres

1787 Voyage littéraire au Mont-Blanc

1789 Origine poétique des mines d’or et d’argent

1790 Ermenonville, ou le tombeau de Jean-Jacques, poème

1792 La déclaration des droits de l’homme, poème

1794 L’immortalité de l’âme, poème

1795 Les adieux à Madame

1796 Petite dispute entre deux grands hommes

1799 Les adieux à Bonaparte

1801 Histoire de l’empire de Mysore, 2 vol.

1803 Le printemps d’un proscrit, poème, 2 vol.

1806 Biographie moderne ou dictionnaire des hommes qui se sont fait un nom en Europe, depuis 1789

1810 Le mariage d’Énée et de Lavinie, poème

1811 Stances sur la naissance du roi de Rome

1815 Histoire des quinze semaines ou le dernier règne de Bonaparte

1825 Histoire des croisades, 6 vol.

1829 Bibliothèque des croisades, 4 vol.

1830 Correspondance d’Orient, 7 vol.

1837 Notice sur Jeanne d’Arc