Georges GOYAU Élu en 1922 au fauteuil 11

N°538
Commandeur de la Légion d’honneur
Essayiste
Historien
Georges Goyau en habit d'académicien

Biographie

Né à Orléans, le 31 mai 1869.

Après des études au lycée d’Orléans, puis à Paris au lycée Louis-le-Grand, Georges Goyau fut reçu premier à l’École Normale Supérieure. En 1891, il obtint son agrégation d’histoire, puis devint membre de l’école française de Rome, l’année suivante.

Collaborateur à La Revue des deux mondes à partir de 1894, Georges Goyau allait rapidement s’affirmer comme un penseur catholique de premier plan. Sa foi l’avait en effet incité à orienter ses recherches vers les questions ayant trait à l’histoire religieuse, et on lui doit notamment L’Allemagne religieuse : le protestantisme et le catholicisme, Bismarck et l’Église, La Franc-maçonnerie en France, Le cardinal Mercier, Une Ville-Église : Genève, l’Église libre dans l’Europe libre, Les Origines religieuses du Canada, L’Effort catholique dans la France d’aujourd’hui, Le Catholicisme, doctrine d’action, Ozanam, Le cardinal Lavigerie.

Georges Goyau occupa en marge de ses activités d’écriture les fonctions d’administrateur de l’Hôpital des Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul.

Promu au grade de commandeur de la Légion d’honneur, celui que Léon Daudet surnommait méchamment « le petit singe vert » fut élu à l’Académie française le 15 juin 1922, au fauteuil de Denys Cochin. Il obtint 15 voix au second tour, contre 11 au poète André Rivoire. Sa réception eut lieu le 15 février 1923. C’est Joseph Bédier qui lut le discours d’Alexandre Ribot, lequel devait répondre au nouvel académicien mais était mort un mois auparavant.

Le 13 janvier 1938, Georges Goyau succédait à René Doumic dans la fonction de secrétaire perpétuel, qu’il ne devait occuper que brièvement, mais dans laquelle sa bonté naturelle, sa générosité d’âme le firent apprécier de tous.

Georges Goyau était le gendre du président Félix Faure, ancien protecteur de l’Académie.

Mort le 25 octobre 1939.


Signature de Georges Goyau

Œuvres

1891 Chronologie de l’Empire romain

1892 Du toast à l’Encyclique - avec B. et J. Brunhes

1893 Le Pape, les Catholiques et la question sociale - sous le pseudonyme de L. Grégoire

1894 Lexique des antiquités romaines - sous la direction de R. Cagnat

1895 Le Vatican, les Papes et la Civilisation - avec P. Fabre et A. Pératé

1897 Autour du catholicisme social - 5 vol.

1898 L’Allemagne religieuse : le Protestantisme

1899 L’école d’aujourd’hui - 2 vol.

1899 La franc-maçonnerie en France

1900 Lendemains d’unité : Rome, Royaume de Naples

1900 L’Église romaine et les courants politiques du siècle

1903 Les nations apôtres : vieille France, jeune Allemagne

1905 L’Allemagne religieuse : le Catholicisme - 4 vol.

1907 Jeanne d’Arc devant l’opinion allemande

1911 Bismarck et l’Église. Le Kulturkampf - 4 vol.

1913 Essai d’histoire française (1866-1901)

1913 L’idée de Patrie et l’humanitarisme

1917 Les catholiques allemands et l’empire évangélique

1918 Les dames de la Charité de Monsieur Vincent

1918 Le cardinal Mercier

1919 L’Église libre dans l’Europe libre

1919 Une Ville-Église : Genève - 2 vol.

1920 Les étapes d’une gloire religieuse : Sainte Jeanne d’Arc

1921 La pensée religieuse de Joseph de Maistre

1921 Le catholicisme, doctrine d’action

1921 Portraits catholiques

1921 Précurseurs

1921 Sainte Mélanie

1921 Histoire religieuse de la France - sous la direction de G. Hanotaux

1922 Papauté et Chrétienté sous Benoît XV

1923 La vie des livres et des âmes

1923 Orientations catholiques

1923 Ozanam

1923 Un grand missionnaire : le cardinal Lavigerie

1924 Les origines religieuses du Canada

1925 Les martyrs de la Nouvelle France - avec G. Rigault

1926 Le visage de Rome chrétienne

1926 L’effort catholique dans la France d’aujourd’hui

1927 Mgr Augouard

1927 Saint Bernard

1928 Saint Louis, Louis de Poissy, Louis de France. Nobles vies, grandes œuvres

1928 L’Église en marche - 6 vol.

1929 Un roman d’amitié entre deux adversaires politiques : Falloux et Persigny

1929 De Constantin au traité de Latran : Rome chrétienne, son visage, son organisation

1929 Dieu chez les Soviets

1929 Un grand “homme” : Mère Javouhey, apôtre des Noirs

1932 Les prêtres des Missions étrangères

1935 Une fondatrice d’institut missionnaire : Mère Marie de la Passion et les Franciscaines missionnaires de Marie

1936 Les Sœurs de Notre-Dame des Apôtres

1937 La Congrégation du Saint-Esprit

1938 La Normandie bénédictine

1938 La Congrégation de la Mission des Lazaristes

1940 Le Christ - posthume