Étienne LAMY Élu en 1905 au fauteuil 21

N°500
Officier de la Légion d’honneur
Homme politique
Essayiste
Avocat
Étienne Lamy

Biographie

Né à Cize (Jura), le 2 juin 1845.

Député à l'Assemblée Nationale en 1871, à 26 ans, il se fit remarquer par un très beau rapport sur le budget de la Marine (1876). Ayant voté en 1880 contre "l'article 7", il perdit la confiance des républicains du Jura et ne fut pas renommé. Étienne Lamy se consacra dès lors à la presse. Il a publié : L'Armée et la Démocratie, La France du Levant, La Femme de Demain, de très vibrantes Études sur le second Empire. Mais ce qui a plus fait pour ses titres académiques, ce fut sa Préface aux Lettres d'Aimée de Coigny, la « Jeune captive » d'André Chénier.

Il fut élu à l'Académie, le 8 juin 1905, au premier tour, en remplacement du statuaire Eugène Guillaume, par 21 voix contre 12 à Maurice Barrès et 2 à Émile Bergerat. Il fut reçu le 11 janvier 1906 par Charles de Freycinet. Il fut nommé Secrétaire perpétuel de l'Académie française le 13 mars 1913.

Mort le 9 janvier 1919.


Signature d'Étienne Lamy

Œuvres

1869 Des opérations de bourse chez les Anciens, au Moyen Âge et dans les temps modernes

1872 Le Tiers Parti, l’Assemblée nationale et la dissolution

1883 La République en 1883

1885 L’armée et la démocratie

1895 Études sur le Second Empire

1900 La France du Levant. Les Nationalités

1906 La Femme de demain

1907 Témoins des jours passés - 2 vol

1909 Au service des idées et des lettres

1911 Quelques œuvres et quelques ouvriers

1912 La langue française