Émile HENRIOT Élu en 1945 au fauteuil 9

N°584
Grand officier de la Légion d’honneur
Croix de guerre 1914-1918
Critique
Historien
Romancier
Émile Henriot

Biographie

Né à Paris, le 3 mars 1889.

Émile Henriot est le fils du caricaturiste Henriot qui dessina pour L’Illustration, Les Annales, Le Charivari et plusieurs autres journaux. Après avoir été confié à un ecclésiastique, il poursuivit ses études au lycée Condorcet.

Pendant la guerre, il servit dans un régiment de dragons et rapporta son expérience dans deux ouvrages, Le Carnet d’un dragon et Journal de guerre.

À la fin du conflit, il entama une carrière de journaliste en entrant au Temps où il allait faire carrière pendant plus de vingt ans, devenant, après la Seconde Guerre mondiale, le critique littéraire du Monde. Parallèlement, il collabora régulièrement à La Revue des deux mondes. Humaniste, critique d’une grande intelligence et d’une grande sensibilité, Émile Henriot a marqué de son influence, par les milliers d’articles qu’il écrivit, toute une génération cultivée.

Mais cette figure de proue du journalisme littéraire de l’entre-deux-guerres fut aussi un écrivain. Il s’essaya d’abord à la poésie, dans la mouvance de Henri de Régnier, et fit paraître avant 1914 plusieurs recueils de vers : Poèmes à Sylvie (1906), La Flamme et les Cendres (1909), Petite Suite italienne (1909), Jardins à la française (1911), Églogues imitées de Virgile (1912), etc. Après la guerre, il s’orienta vers le roman, produisant plusieurs ouvrages qui, comme il le disait lui-même, n’étaient que des « livres du second rayon ». On peut citer notamment : Le Diable à l’hôtel ou les Plaisirs imaginaires (1919), Les Aventures de Sylvain Dufour (1923), Aricie Brun ou les Vertus bourgeoises (1924) qui obtint le prix du Roman de l’Académie, Les Occasions perdues (1931), La Rose de Bratislava (1948).

Mais il faut surtout mentionner les nombreux essais qu’il consacra à l’histoire des idées et à la littérature, au nombre desquels : Stendhal (1924), Les Livres du second rayon (1925), Musset (1928), D’Héloïse à Marie Bashkirtseff (1935), De Marie de France à Katherine Mansfield (1937), De Turold à Chénier (1944), De Lamartine à Valéry (1946).

Émile Henriot fut élu à l’Académie française le 12 avril 1945. Aucun concurrent ne se présentait contre lui, et il obtint au fauteuil de Marcel Prévost 15 voix sur les 16 votants qui siégeaient ce jour-là. C’est Jérôme Tharaud qui le reçut le 24 janvier 1946.

Mort le 14 avril 1961.


Signature d'Émile Henriot

Œuvres

1906 Poèmes à Sylvie

1907 Eurydice

1909 Petite suite italienne

1911 Jardins à la Française

1912 L’Instant et le Souvenir

1912 Vignettes romantiques et turqueries

1913 À quoi rêvent les jeunes gens ?

1914 La Flamme et les Cendres

1915 Bellica

1918 Le carnet d’un dragon dans les tranchées

1918 Valentin

1919 Carnet d’un dragon dans les tranchées

1919 Le diable à l’hôtel ou les plaisirs imaginaires

1921 Temps innocents

1922 Aquarelles

1922 Courrier littéraire I

1923 Aventures de Sylvain Dutourd

1923 Livres et portraits - 3 vol.

1924 Aricie Brun, ou les vertus bourgeoises

1924 Stendhaliana

1924 Aricie Brun ou les Vertus bourgeoises

1925 Courrier littéraire II

1925 Les livres du second rayon

1926 Promenades pittoresques sur les bords de la Seine

1926 L’enfant perdu

1927 Éloge de la curiosité

1928 Alfred de Musset

1928 Esquisses et notes de lecture

1928 L’art de former une bibliothèque

1928 Promenades italiennes

1930 Romanesques et romantiques

1931 Épistoliers et mémorialistes

1931 Les occasions perdues

1932 En Provence

1932 La marchande de couronnes

1933 Courrier littéraire : XVIIe siècle

1933 Le pénitent de Psalmodi

1935 Portraits de femmes, d’Héloïse à Marie Bashkirtseff

1935 Vers l’oasis en Algérie

1936 Tout va finir

1937 Portraits de femmes, de Marie de France à Katherine Mansfield

1938 Le livre de mon père

1941 Recherche d’un château perdu

1944 Quatre nouvelles

1944 Poètes français - 2 vol.

1945 Courrier littéraire : XIIIe siècle, 2 vol.

1945 Naissances

1946 Beautés du Brésil

1948 Courrier littéraire : XIXe siècle, autour de Chateaubriand

1948 Courrier littéraire : XIXe siècle, Stendhal, Mérimée et leurs amis

1948 La rose de Bratislava

1949 Les fils de la louve

1951 Tout va recommencer sans nous

1953 Courrier littéraire III

1955 Courrier littéraire : XIXe-XXe siècles - 2 vol.

1958 Au bord du temps

1960 On n’est pas perdu sur la terre