Charles-Guillaume ÉTIENNE Élu en 1829 au fauteuil 32

N°321
Officier de la Légion d’honneur
Auteur dramatique
Poète
Charles-Guillaume Étienne

Biographie

Né à Chamouilley (Champagne), le 6 janvier 1777.

Il fut trois fois député et pair de France, secrétaire du duc de Bassano, censeur du Journal de l'Empire. Orateur politique, rédacteur au Constitutionnel, poète, auteur dramatique, il écrivit des opéras-comiques et une Histoire du Théâtre Français depuis la Révolution. Il fut élu une première fois à l'Académie le 22 août 1811 en remplacement de Pierre Laujon et reçu par le marquis de Fontanes le 7 novembre. Dans son discours de réception, « il soutenait cette thèse piquante, que quand tout serait détruit des deux derniers siècles, il suffirait que les comédies seules survécussent, pour qu'on pût deviner par elles toutes les révolutions politiques et morales de ces deux siècles ». (Sainte-Beuve, VI).

Sa pièce des Deux Gendres jouée au Théâtre-Français le fit accuser d'avoir plagié une pièce manuscrite de la Bibliothèque impériale, Conaxa, attribuée à un jésuite anonyme ; cela donna lieu à un grand nombre de pamphlets. Il prononça le discours d'inauguration de la statue de Molière. Exclu par l'ordonnance de 1816 qui le proscrivit, il fut remplacé par le comte de Choiseul-Gouffier qui reprenait son ancien fauteuil. Étienne fut élu une seconde fois le 2 avril 1829 en remplacement de Louis-Simon Auger et fut reçu par François-Xavier-Joseph Droz le 24 décembre 1829. Il rédigea la même année la fameuse adresse des 221 ; il vota contre Victor Hugo et reçut Mérimée le 6 février 1845.

Mort le 13 mars 1845.

Signature de Charles-Guillaume Étienne

Œuvres

1799 Le Rêve

1800 L’Apollon du Belvédère. Les dieux de Tivoli. Pygmalion à Saint-Maur

1801 La confession du Vaudeville

1801 La lettre sans adresse

1801 La vente après décès

1802 Les deux mères. Le pacha de Suresnes

1802 Histoire du théâtre français, depuis la Révolution, 4 vol.

1803 La petite école des pères. Les maris en bonne fortune

1803 Vie de Molé, comédien et membre de l’Institut

1804 Une heure de mariage. Isabelle de Portugal

1805 Gulistan

1806 Le nouveau réveil d’Epiménide

1807 Le carnaval de Beaugency. Brueys et Palaprat

1808 Un jour à Paris

1810 Cendrillon. Les deux gendres

1811 La fête du village

1813 L’Intrigante

1814 L’Oriflamme. Joconde. Jeannot et Colin

1816 Racine et Cavois. L’un pour l’autre. Les deux maris

1817 Le Rossignol

1818 Zéloïde

1820 Lettres sur Paris, 2 vol.

1822 Aladin. Les plaideurs sans procès

1831 Le dey d’Alger

1834 La jeune femme colère

1837 Une heure de mariage