Dire, ne pas dire

Last minute

Le 9 janvier 2018

Néologismes & anglicismes

Les anglicismes que nous nous efforçons de combattre ont d’ardents défenseurs. Ceux-ci invoquent souvent la modernité, sans jamais la définir, même succinctement, ni expliquer en quoi, alors que la langue est un héritage, substituer une forme inconnue à une autre déjà en usage est un avantage ou un progrès. Ces mêmes défenseurs font aussi état de la rapidité et de la concision qui seraient l’apanage de l’anglais. Est-ce pour cela que se répand la locution last minute ? On en fait une locution universelle, ce que les Anglais ont déjà fait, en lui prêtant des emplois qu’elle n’a pas dans leur langue : elle est ainsi un attribut dans je suis un peu last minute pour je suis un peu en retard, mais elle peut aussi être un groupe adverbial, comme dans il a réagi trop last minute pour il a réagi trop tardivement ou elle s’est manifestée last minute, tous exemples où last minute pourrait être remplacé par son équivalent français « à la dernière minute ».

 

on dit

on ne dit pas

Il est arrivé à la gare à la dernière minute, au dernier moment

Il est arrivé à la gare last minute