Dire, ne pas dire

Infester pour Infecter

Le 01 octobre 2015

Emplois fautifs

Ces deux paronymes ont des sens assez proches : infecter remonte au latin inficere, « mettre dans », puis, dans la langue des teinturiers, « plonger dans un bain, imprégner, teindre », et enfin « corrompre, contaminer par des germes pathogènes », ce dernier sens étant celui du français infecter. Infester est emprunté du latin infestare, « harceler, ravager », et s’emploie pour évoquer des plantes ou des animaux nuisibles, présents en grand nombre dans tel ou tel lieu où ils commettent de grands dégâts. Il convient de ne pas confondre ces deux verbes, même s’ils peuvent, dans certains cas, être synonymes : on pourra en effet aussi bien dire d’un organisme qu’il est infesté de parasites ou qu’il est infecté par les parasites.

 

On dit

On ne dit pas

Sa plaie s’est infectée

Sa plaie s’est infestée

Les mauvaises herbes infestent les champs

Les mauvaises herbes infectent les champs

Un pays infesté par le paludisme

Un pays infecté par le paludisme