Dire, ne pas dire

Il est, c’est un

Le 03 octobre 2013

Extensions de sens abusives

Pour présenter une personne, la langue offre plusieurs possibilités, parmi lesquelles les tours Il est et C’est un. Le premier a une valeur de qualification et s’emploie donc sans article, le second une valeur de classification et s’emploie avec l’article. On écrit ainsi il est médecin mais c’est un médecin. Dans le premier cas le nom peut être remplacé par un adjectif, dans le second non. On se gardera bien de mêler ces deux formes.

On dit

On ne dit pas

Il est acteur, c’est un acteur

Il est un acteur