Dire, ne pas dire

Hot spot

Le 04 décembre 2015

Néologismes & anglicismes

L’anglicisme hot spot tend à largement se répandre aujourd’hui. Il a d’abord été employé en géographie, pour désigner une zone du manteau terrestre à l’aplomb de laquelle on constate une intense activité volcanique, que l’on appelle « point chaud » en français. L’extension de sens de l’anglais hot spot pour désigner un endroit particulièrement exposé, un lieu où la situation est critique et qui appelle des mesures d’urgence, ne diffère en rien de celle du français « point chaud ». On emploiera donc cette dernière forme, ou des variantes qui permettront de cerner plus précisément le sens du problème évoqué.