Dire, ne pas dire

C’est plié, ça n’a pas fait un pli

Le 07 novembre 2013

Bonheurs & surprises

L’affaire est pliée, ou, plus simplement, c’est plié, signifie qu’une affaire est terminée, le plus souvent à l’avantage de celui qui parle. Cette expression semble être un raccourci de Plier les gaules : la pêche a été bonne, on peut rentrer, le matériel peut être rangé. Plus rarement, cela signifie que la réussite n’a pas été au rendez-vous et qu’il n’est pas possible de revenir en arrière. D’aucuns, dans ce cas, préfèrent dire c’est caramélisé voire, dans la langue populaire, c’est mort. Si l’opération s’est déroulée sans anicroches, on dira aussi : ça n’a pas fait un pli, pli étant ici à comprendre au sens de « faux pli ».

Pli est aussi synonyme de Levée aux jeux de cartes. Dans ce cas l’expression ne pas faire un pli change de sens et signifie « subir une véritable déroute ». Quand pli signifie « levée », le sujet de l’expression ne pas faire un pli ne peut plus être un pronom impersonnel comme ça, puisqu’on ne parle plus de l’entreprise elle-même mais de ceux qui ont essayé de la mener à bien. On n’a pas fait un pli signifie « notre défaite est complète », ou « pour nos adversaires, l’affaire n’a pas fait un pli ».