Dire, ne pas dire

Borderline

Le 10 juillet 2012

Néologismes & anglicismes

Cet anglicisme est emprunté au vocabulaire de la psychiatrie, où il a d’ailleurs reçu un équivalent français, personnalité limite traduisant personnalité borderline.

Il est aujourd’hui appliqué de manière fantaisiste à ce qui paraît difficile à comprendre, à cerner, à définir, à ce qui va un peu trop loin pour être tout à fait acceptable, dépasse la mesure, les bornes. Borderline supplante Limite, également utilisé en ce sens, en y ajoutant peut-être une nuance d’étrangeté et d’inquiétude. Un candidat borderline, une proposition borderline. Il est un peu borderline.

Rien de ce qu’évoque le mot Borderline n’est impossible à exprimer en termes simples et clairs. On se dispensera donc de l’employer.