Dire, ne pas dire

Afin, à fin ou aux fins

Le 02 novembre 2017

Extensions de sens abusives

Afin entre dans la construction de la locution prépositive, suivie de l’infinitif, afin de et dans celle de la locution conjonctive, suivie du subjonctif, afin que. On emploie la première quand le sujet de l’infinitif et du verbe introducteur sont identiques : il travaille afin de progresser ; on emploie la seconde quand les sujets sont différents : tu les fais travailler afin qu’ils progressent. On ne doit pas confondre afin avec le groupe prépositionnel à fin, qui signifie « au terme » : arriver à fin de bail, à fin de contrat, ou qui indique le but, la visée et s’emploie alors essentiellement dans la langue juridique : des démarches à fin d’adoption. Il arrive aussi qu’à fin soit remplacé par aux fins. On lit par exemple dans le Dictionnaire de l’Académie française, à l’article Essai : « Prise d’essai, prélèvement opéré sur une substance, un corps aux fins d’analyse ».